Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

vendredi 23 septembre 2011

Le Conseil représentatif des Associations asiatiques de France (CRAAF)





Bienvenue au "Conseil représentatif des Associations asiatiques de France" (CRAAF)… Une occasion de plus pour saluer l'imbécillité des rédacteurs de "FrançoisdeSouche"… leur incapacité à faire la moindre distinction entre tout ce qui n'exhale pas des relents prononcés de gros rouge… On en jugera déjà par les tâches aussi débiles qu'indélébiles dont ils ont maculé cette vidéo…

Objet de l’association :

Faciliter et améliorer l’intégration des Asiatiques dans la société française ; rassembler tous les Asiatiques en France en termes de solidarité et d’amitié ; promouvoir et défendre l’identité ainsi que l’image de la communauté asiatique et favoriser son épanouissement économique, politique, social et culturel en France ; renforcer la relation des Asiatiques installés en France avec leur pays d’origine ; lutter contre toute formes d’intolérance et de discrimination envers les Asiatiques en France ; elle est le porte-parole de la communauté asiatique de France auprès des pouvoirs publics ainsi que des médias et bénéficie d’une représentativité politique ; pour autant, elle n’est inféodée à aucune organisation quelle qu’elle soit, religieuse, politique ou philosophique, etc.


L’initiative de ce conseil revient à Chenva Tieu (vidéo), secrétaire national de l’UMP en charge de l’Asie, qui entend voir sa communauté “réussir politiquement après avoir réussi économiquement“. Mais le CRAAF se veut “transpartisan”. La présidence sera d’ailleurs assurée par le socialiste Buon-Huong Tan, adjoint au maire du XIIIe arrondissement de Paris.

Nous ne pouvons que souhaiter aux Asiatiques vivant en France une pleine insertion dans la communauté nationale… Puissent les aussi stupides qu'incultes Souchiens d'une France qui n'est plus qu'un minuscule chiffon d'hexagone s'inspirer du comportement de ces Asiatiques, le plus souvent exemplaires… Que parmi ces Asiatiques, certains se lient à des partis du "système" ce ne peut être qu'un apport profitable pour amender ces partis, un contre-poids salutaire à l'action de lobbies aussi puissants que néfastes, une judicieuse décision pour leur permettre de féconder la vie politique, économique, sociale, culturelle et morale française… Qu'ils mènent prioritairement leur combat d'intégration… entrer globalement en résistance ou s'abonner à Rivarol viendra peut-être ensuite…


Lire l'article : Enquête sur les Chinois de Paris, une communauté en plein désarroi




Fidèles entre les fidèles ils ont servi la France, leur site de référence : Union des Associations Hmong de France

À présent, en France…


Aujourd'hui encore et toujours… au Laos…





Depuis plus de 30 ans, l'armée laotienne (aidée par l'armée vietnamienne) chasse et extermine hommes, femmes et enfants de la communauté Hmong réfugiés dans les montagnes au nord du Laos. Quel crime ont-ils commis ? Pour faire simple, leurs parents et grands-parents ont aidés les Français et les Américains durant la guerre et les communistes ne leur ont jamais pardonnés cela.

Les Hmong, qui étaient près de 30 000 et ne sont aujourd'hui plus que 8 000, se retrouvent éparpillés par petits groupes dans la jungle et les montagnes, sans médecin et avec comme seule nourriture, des racines et des pommes de terre sauvages (parfois un rongeur ou quelques cafards en guise de viande). Un enfant sur deux n'atteindra pas l'âge de cinq ans. Il sera soit tué par l'armée ou succombera d'une carence alimentaire ou d'une maladie. 


Hier… les Hmong, le général Vang Pao et la guerre secrète au Laos






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire