Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 6 juin 2011

Projet de film "Le Ravin Rouge" : mauvaise nouvelle… sans surprise

L'association "Droit de Mémoire" renonce au projet de film "Le Ravin Rouge" et "remboursera", au prorata de leurs dons, tous les donateurs qui se sont mobilisés pour cette réalisation.

Ceux qui se passionneraient pour la méga chikaya autour de cette arnaque peuvent s'informer plus amplement et éventuellement entrer dans la mélée en suivant le lien :
http://echodupays.kazeo.com/FLASH-INFO/LE-FILM-EST-DANS-LE-RAVIN-ROUGE,a2251777.html
Je leur conseillerais plutôt de se plonger dans un bon Louis-Ferdinand Céline, ils y apprendront à chaque page toujours davantage sur la nature humaine… Mais attention d'une façon ou d'une autre vous serez quelque part concerné…

Pour info, le communiqué de l'association "Droit de Mémoire" :


LE FILM EST DANS LE RAVIN… ROUGE !

Cette fois, la messe est dite.

Mille fois nous avons tenté de vous révéler les divergences très sérieuses qui opposaient le président de "Droit De Mémoire" à l’auteur du livre et les concepteurs du projet…

Mille fois nous avons tenté de sauver la « mise que vous avez donnée » pour qu’elle serve à sa destination initiale, un film, malgré les nombreuses demandes de remboursement des donateurs informés par le bouche à oreille…

Aujourd’hui, un courriel diffamatoire diffusé sur le net nous oblige à vous dire que le Film Ravin Rouge ne se fera pas avec les dons reçus par Droit de Mémoire.

Ceux-ci vous seront rendus en proportion de ce que vous avez versé.

Un rapide retour en arrière est nécessaire. Rapide, parce que traduire ici les immondices qui ont été déversées pendant ces mois derniers serait trop long et fastidieux.

Donc, au mois de février 2011, les protagonistes du film ( M.Ximenes, J.P. Selles, et Mme M. Fischoff ), ainsi que DDM, réunis à la Chambre de Commerce et de l'Industrie de Nice, après le retrait d'ACAP One, acceptaient de mandater Madame Nicole Ruellé – recommandée par cette société initialement retenue - pour rechercher un scénariste et un producteur qui s’engageraient à produire le film en question.

Le président de DDM,  M. Barisain, signait un chèque tiré du compte spécialement ouvert à cet effet, Droit de Mémoire – Ravin Rouge, d’un montant de 22.524 euros (VINGT DEUX MILLE CINQ CENT VINGT QUATRE EUROS) à l’ordre de Madame Ruellé ( Société SHE'S Back) correspondant à un budget prévisionnel de 18 mois.

Après, seulement, quatre mois et alors que rien de concret n'a encore été fait par elle, la  "productrice"  (puisqu’elle est devenue productrice du film, entre temps !) réclame, en urgence, à DDM, la bagatelle de 25.000 euros supplémentaires, pour 2 versements de 10.000 euros qu’elle doit remettre, à 3 mois d'intervalles, au scénariste qu'elle a contacté.

Monsieur Barisain est disposé à lui remettre le complément pour assurer ces versements mais n'est pas d'accord sur la somme qu'elle réclame qui porterait à 47.524 euros, pour 4 mois de "recherches" sans aucun résultat positif apporté par N. Ruellé.
Il est donc disposé à remettre cette somme de 20.000 euros mais à une condition :

Que cette femme d’affaire fournisse le détail des frais réels qu’elle a payés sur le premier acompte qu’elle a reçu (22.524 €) et dont DDM ne sait rien, hormis :

 - Qu’elle a fait un voyage à Paris (inutile puisqu'elle savait par un protagoniste que les Droits étaient bloqués par l'auteur)
- Un autre voyage, à Toulouse, chez l'auteur (qui lui remet une nouvelle lettre de mission sans que DDM n'en soit avisé)
- Qu'elle a versé un acompte de 2800 euros à l'Editeur L'Harmattan pour acheter 50% des droits audiovisuels
- Qu'elle a prélevé la totalité de ses honoraires, soit 10.000 euros pour 4 mois alors que ceux-ci étaient prévus pour une durée de 18 mois dans le budget prévisionnel)
 - Qu'elle  "provisionne"  8.000 euros pour les "frais éventuels"


Aïe Aïe Aïe !!! Passe, impair et Rouge !

C'est la vieille querelle des « épiciers » et des « artistes ».

Finalement, le président de DDM obtient une note de frais, plutôt salée, envoyée le 16 juin 2011, par Nicole Ruellé. Il est vrai qu’au cinéma on ne se prive de rien et, croyez-le, elle ne s’est rien refusé. (voir « son relevé de dépenses avec justificatifs à disposition » en fin d’article)

Prenant conseil auprès d’un expert juridique spécialisé dans la gestion audiovisuelle, Monsieur Jean Jacques Fadda, pressenti par Mme Ruellé elle-même, inquiète des réactions légitimes du bureau de DDM, le président apprend que :

- L'affaire a été mal engagée dès le départ, en particulier lors de la lettre de mission où les fonctions de Mme Ruellé ont été mal définies : consultante ou productrice ?
- Elle aurait dû, à chaque avancée dans l’affaire, tenir informé DDM ce qu’elle n’a pas fait.
- DDM n’aurait jamais dû lui verser la somme de 22.524 euros, sans avoir, au préalable, établi un contrat en bonne et due forme.

Madame Ruellé refusant (ou se trouvant dans l’impossibilité) de rembourser le reliquat de la somme qu’elle a perçue sans motifs probants, c'est-à-dire 18.000 euros, estimant elle-même que le budget prévisionnel qu'elle avait rédigé est devenu caduc et appelant Mme Anne Cazal et Veritas à son secours,
DDM se voit sans l’obligation de rompre avec la société « She’s back » et de se dégager de cet imbroglio juridico-financier, en remboursant les donateurs.

Fin de communiqué


Ci-après détaillé, le décompte des justificatifs envoyé par Nicole Ruellé de la société She's Back à Droit De Mémoire, le 16 juin 2011 :

RAVIN ROUGE - RELEVE DES DEPENSES
avec justificatifs à disposition !!!
-->

10/3/11 AIR France NICE/PARIS NICE
265,27
10/3/11 NAVETTE A/R NICE VILLE/NICE AEROPORT
8,00
10/3/11 CAR AIR France ORLY/PARIS/ORLY
18,50
10/3/11 HOTEL EIFFEL 1 nuit
159,00
23/3/11 AIR France NICE/TOULOUSE/NICE
270,57
23/3/11 NAVETTE A/R NICE VILLE/NICE AEROPORT
8,00
31/3/11 FNAC FOURNITURES
36,70
16/4/11 Courrier RAR DDM
4,38
23/4/11 VILLA CORLEONE
62,50
26/4/11 ENVOI LIVRE CHRONO AGENT
23,00
12/5/11 SNCF NICE/CANNES/NICE
9,20
12/5/11 CHRONOPOST Mme CAZAL
28,00
13/5/11 DEJEUNER GRAY
149,80
14/5/11 LE MOCCA
6,50
14/5/11 PALAIS STEPHANIE
8,00
14/5/11 LE FLORIAN
32,60
15/5/11 LA POTINIERE DU PALAIS
25,50
16/5/11 BAR AMIRAL CROISETTE
21,00
16/5/11 GRAY
11,40
16/5/11 JANES'BAR
17,70
16/5/11 BRASSERIE CASINO
4,00
16/5/11 BRASSERIE CASINO
8,50
17/5/11 LA POTINIERE DU PALAIS
28,10
18/5/11 LA POTINIERE DU PALAIS
41,80
18/5/11 PEPPERONI
21,00
18/5/11 HOTEL APPIA quotepart 50%
848,80
21/5/11 AIR France NICE/PARIS/NICE
121,99
21/5/11 NAVETTE A/R NICEVILLE/NICE AEROPORT
8,00
21/5/11 TAXI
27,00
23/5/11 TAXI
12,00
24/5/11 Car AIR France
11,50
24/5/11 Enregistrement contrat CNC
65,00
26/5/11 DARTY FOURNITURES
17,90
30/5/11 POSTE
4,05
10/6/11 AIR France NICE/PARIS/NICE
205,99
10/6/11 NAVETTE A/R NICE VILLE/NICE AEROPORT
8,00
10/6/11 Car NAVETTE AIR France A/R
18,50
10/6/11 BERKELEY
144,00
10/6/11 BOUND
12,00
10/6/11 AU PÈRE LAPIN
72,50
SOUS TOTAL
2846,25
30/4/11 CONTRAT HARMATTAN
2990,00
15/4/11 HONORAIRES NICOLE RUELLE FORFAIT TTC
11960,00
FRAIS GENERAUX FORFAIT
1473,50

TOTAL

19269,75
Provisions Honoraires/Expert/Avocat au budget
2000,00
° Provision rencontre Toulouse Mme CAZAL/Scénariste/N.Ruellé
° Provision assurance scénariste voyage Toulouse
° Provision requête inscription contrat scénariste

1254,25
GRAND TOTAL
22524,00
SHES'S BACK projet le Ravin Rouge - 16/06/2011




Les sommes récoltées par DDM ne devaient servir qu'à l'écriture du scénario.
Nous n'avons pas besoin d'être des experts comptables pour nous apercevoir que cette balance est calculée de façon à justifier les sommes qui ont disparu et dont madame Ruellé est encore détentrice...

Il nous apparait que les frais généraux de cette personne sont on ne peut plus fantaisistes... Il y en a, d'ailleurs, plusieurs sortes dans son relevé...Tous aussi exhorbitants les uns que les autres.

Et surtout-surtout !

Nous lui savons gré de n'avoir facturé que 50% de son séjour dans un luxueux hôtel  que nous avons payé avec nos petits chèques de 10 euros.

Une fois les donateurs remboursés de leur mise par DDM, ils pourront toujours les reverser à cette personne si l'envie lui prenait de continuer à jeter leur argent par les fenêtres dans un projet de film qu'elle n'est pas sûre de pouvoir produire,
car :

Dans les accords qui ont été signés en février avec madame Ruellé, il est stipulé "qu'il n'y a pas d'obligation de résultat ".

Ne dit-on pas que "tous les jours, il y a un pigeon qui se lève" ? 


Pour le "Chardon Ardent" tout cela se passe de commentaires !!! Nous nous sommes déjà suffisamment exprimé sur le sujet… N'empêche que nous sommes bien parmi les pigeons (conscient de l'être dès le départ) ! "Le Premier Homme" d'Albert Camus c'est tellement plus authentique et mieux écrit… Et, malheureusement quel superbe cadeau à Louis-Ferdinand Céline à la veille du cinquantenaire de sa mort !

DERNIERS DÉVELOPPEMENTS :

Pour suivre les développements de cette triste affaire à la date du 29 juin 2011 vous pouvez suivre le lien : http://popodoran.canalblog.com/archives/2011/06/29/19882646.html ["Popodoran ayant sans doute réalisé toute l'incongruité de relancer de nouveaux éventuels pigeons sur cette affaire semble avoir effacé son message"] :
À retenir pour l'essentiel du message disparu : "Votre participation était un don… Attendez-vous à ce qu'on vous demande de donner encore… "  … "Qui a donné donnera", c'est bien connu…

Une escroquerie des plus abjectes… Une escroquerie qui joue sur la mémoire… Une escroquerie qui bafoue la nostalgie d'un pays perdu à jamais… Une escroquerie qui insulte la douleur de parents pleurant leurs disparus… Que les vrais coupables, par naïveté ou cupidité, soient démasqués et bannis à jamais de la communauté pied-noir dont ils se sont révélés indignes…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire