Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 23 janvier 2017

Avec la Communauté syrienne de France, visite de Safita et de son château, la tour Blanche



Safita - © Marwan Bashour

Nous quittons Tartous avec un minibus de location - et un chauffeur tortose qui nous accompagnera jusqu'à Damas puis Palmyre et à nouveau Damas… Ainsi sur notre chemin de Damas nous serons libres de nombreuses visites et arrêts, d'abord à Safita puis la vallée des chrétiens, Wadi al-Nasara, une vallée épargnée par les combats, entourée de hautes montagnes, et située en bordure de la frontière libanaise. Cette vallée abriterait actuellement 210 000 chrétiens, dont 8 000 familles déplacées auxquelles s’ajoutent chaque jours de nouvelles familles venues rejoindre ce havre de paix et fuir la violence de la guerre… Les Églises locales, Grecque-Melkite, Catholique et Orthodoxe ont créé un comité composé de laïcs et de religieux pour un vaste projet de solidarité et construction de logements pour ces familles déplacées ; l’objectif concomitant étant aussi de créer une activité économique afin d’éviter l’émigration. 





Safita (صافيتا‎ ) est une cité du gouvernorat de Tartous, située au sud-est de son chef-lieu et au nord-ouest du Krak des Chevaliers. Sa population de plus de 30 000 habitants se répartit à égalité entre Grecs orthodoxes et Alaouites. Au sein de la chaîne de montagnes côtière de Syrie, la ville se niche entre les hauteurs de trois collines et leurs vallées. Son château,  la tour Blanche [برج صافيتا], ainsi nommé en l'honneur de Banche de Castille, reine de France et mère de Saint Louis, a été construit par les Templiers. Safita a connu une activité de premier plan lors les Croisades, et a été habitée par les Templiers…





C'est mardi, jour de fermeture du château… aurons-nous la chance de pouvoir le visiter ?

Arrivés au château nous sommes aimablement accueillis par Bassam Elkhuht de la Direction générale des Antiquités et des Musées [‎المديرية العامة للآثار والمتاحف]… C'est un mardi, jour de fermeture beaucoup de sites historiques en Syrie…Malgré son jour de congé et la fermeture du château, Bassam Elkhuht se fait donner la clé et nous accompagne dans une passionnante visite guidée de l'église à la salle des Chevaliers au premier étage, puis la terrasse offrant une vue panoramique vers le Liban au sud et le Krac des Chevaliers vers le sud-ouest…


Notre hôte, Bassam Elkhuht de la Direction générale des Antiquités et des Musées (DGAM)


Au premier étage, la salle des Chevaliers





Salle des Chevaliers, la cloche logée dans une meurtrière… on notera l'épaisseur des murs


L'escalier vers la terrasse






L'iconostase de la chapelle






Châteaux de l'Orient Latin - Les châteaux des Croisés et des Ordres Militaires : Chastel Blanc (Safitha)

Facebook :

- Bassam Elkuht

- Marwan Bashour

- صافيتا في قلبي (غ - ع) - Safita in my heart


Safita, vers 1935 / 1940 - © Marwan Bashour


Safita fin du XIXe siècle, cliché colorié par Marwan Bashour - © Marwan Bashour



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire