Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 23 janvier 2017

Avec la Communauté syrienne de France, au Monastère Patriarcal Saint-Georges et dans la Vallée des Chrétiens




Le Monastère Patriarcal Saint-Georges, présenté par le ministère du Tourisme

Après Safita, une halte dans la Vallée des Chrétiens
pour visiter le majestueux monastère patriarcal Saint-Georges,
face au Krak des Chevaliers…

 Face au clocher de Saint Georges, le Krak des Chevaliers :
"Nos cloches continueront de sonner !"…

Le monastère patriarcal Saint Georges [Deir Mar Jirjis (دير مار جرجس الحميراء‎)] est un des monastères chrétiens parmi les plus anciens du monde, puisqu'il a été fondé au VIe siècle par l'empereur Justinien. Le monastère Saint Georges abrite trois églises et représente l'une des plus belles œuvres de l'art byzantin. Si l'église abbatiale principale a été reconstruite en 1857, les bâtiments du monastère remontent à l'époque byzantine. Ce monastère est situé dans la ville de Deir Almsteih [al-Mishtayeh (المشتاية)] dans la vallée des chrétiens [وادي النصارى - Wadi al-Nasara], non loin au nord du Krak des Chevaliers, à 65 kilomètres de la ville de Homs. Cette vallée des Chrétiens est un centre régional du christianisme orthodoxe depuis le VIe siècle.

La fête de la Saint-Georges (en mai) et celle de l'Exaltation de la Sainte-Croix (en septembre) donnent lieu à de grandes cérémonies et réjouissances populaires. Le monastère organise le catéchisme des enfants des environs et des camps de vacances pour la jeunesse.

Trente-trois de ces quarante-deux villages syriens sont aujourd'hui majoritairement chrétiens, huit sont majoritairement alaouites, alors qu'un seul est majoritairement musulman sunnite, le village al-Hisn [الحصن] adjacent au Krak des Chevaliers [قلعة الحصن - Qal'at al-Ḥiṣn]. Ces villages qui comptent une population d'environ 50 000 âmes se sont constitués en Comités de défense populaire contre les activités des takfiris dans la région : l’Armée syrienne libre, Jound al-Cham, groupe de djihadistes venus des camps palestiniens du Liban, le Front al-Nosra [proche d’Al-Qaïda].


Le village moderne d'al-Mishtayeh (المشتاية)











Entrée de l'ancienne église


Entrée de l'ancienne église






Nouvelle église














*   *   *


Abou Seliman, notre chauffeur qui nous accompagnera de Tartous à Damas, puis Palmyre




*   *   *

La Vallée des Chrétiens et ses environs (on repèrera au sud-ouest de Safita,  Marmarita puis  le Krak des Chevaliers)


*   *   *


Le désir...  [مرمريتا]




Facebook : دير مار جرجس الحميراء - Deir Mar Georges, le Monastère Patriarcal Saint Georges à al-Mishtayeh [المشتاية]




Facebook: Mar Marita


Facebook : Wadi Alnasara News


Facebook: Almsteih - al-Mishtayeh

Monastère Saint-Georges

Desires (Marmarita)

Fides (2012 12 13 ) : Violence et mort dans la « Vallée des chrétiens » : plus de 150 000 personnes livrées à la terreur

Plan-type d'une église de rite byzantin

L’architecture des églises orthodoxes - L’iconostase

Iconostase
Villes et villages pendant la "guerre civile" syrienne 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire