Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 13 juin 2012

Georges Mathieu, un artiste opposant irréductible à la bien-pensance républicaine et à l’imposture démocratique



Communiqué de l'Action Française : La mort de Georges Mathieu

C’est avec une profonde tristesse que l’Action française a appris la mort, dimanche 10 juin, du peintre Georges Mathieu.

Celui qui, comme l’écrivait Philippe Aleyrac en 2007 pour L’Action Française, « porte à l’élévation et s’insurge contre la laideur qui règne et la médiocrité du monde », fut tout d’abord l’immense artiste de l’abstraction lyrique, “peinture essentielle” selon Pierre Boutang. Mais l’Action française s’honore également de le compter parmi les opposants irréductibles à la bien-pensance républicaine et à l’imposture démocratique. Dans son article du Dossier H consacré à Pierre Boutang, Georges Mathieu rappelait non seulement qu’ « en 1955, lorsqu[e Pierre Boutang] voulut créer son propre hebdomadaire, il me demanda de faire la maquette de ce qui allait devenir La Nation Française, que l’on dit avoir été “l’honneur de la presse écrite d’après-guerre” », mais, évoquant sa « passion monarchique », il affirmait aussi : « La plus grande gloire de Maurras à mes yeux fut d’avoir démontré superbement la crétinerie de la démocratie, annonçant implicitement le totalitarisme et la mondialisation destructrice des nations ».

L’Action française présente ses plus sincères condoléances à toute la famille et aux proches du peintre et invite tous les Français à honorer la mémoire de celui que Jean Cocteau nommait « un grand seigneur : tout ce qu’il touche devient féodal et noble ».

Nous ne manquerons pas d’informer nos lecteurs de la date et du lieu de ses obsèques.

L’Action française

Georges Mathieu, 87 ans, assiste, le 08 février 2008 à Paris,
à la vente aux enchères de sa Mercedes 500K Cabriolet noire de 1936
avec laquelle il avait l'habitude de sillonner Paris [AFP PHOTO JEAN AYISSI]


Georges Mathieu : Les Capétiens partout - 1954


La célèbre une de La Nation Française,
confiée par Pierre Boutang à Georges Mathieu


Pièce de 10 francs - pile


Pièce de 10 francs - face


Une des dix-sept affiches réalisées
pour la Compagnie Air France - 1966

Le logo d'Antenne 2 dessiné par Geaoges Mathieu




1 commentaire:

  1. Merci infiniment.
    D'abord, en voyant, pour la première fois sur un blog, l'extrait du film que Frédéric Rossif dédia à Georges Mathieu, peintre solaire de l'abstraction lyrique où la fougue du trait naît d'une titanesque maîtrise de soi, j'ai vécu un enchantement.
    Cet enchantement s'est mué en stupeur lorsque, au fil du déroulement électronique, votre article m'apprenait sa mort. Gloire à vous, et gloire à l'Action française de lui avoir rendu hommage.
    Frédéric Rossif avait employé les mots justes en intitulant son film: Georges Mathieu ou la fureur d'être.
    Par sa noblesse et sa grandeur, Georges Mathieu sera éternellement la France: la France lumière des nations, la France en son vrai visage, inaccessible à la confusion et à l'obscurité démocratiques.

    RépondreSupprimer