Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 23 mai 2016

Alep, que s'est-il vraiment passé ?


وثائقي ألماني عن مدينة حلب السورية قبل الحرب




دار المسنين بحلب في حي الفرقان
Les maisons de retraite, elles aussi, ne sont pas épargnées…

Alep, que s'est-il vraiment passé ?

"La Communauté Syrienne de France" est ravie que la vidéo-conférence organisée ce samedi 14 mai par l'association  ait  suscité l'intérêt d'un aussi grand nombre de participants et remercie chacun d'eux pour sa présence et l'animation de cette manifestation exceptionnelle de contact direct entre la Syrie réelle et la France qui refuse les manipulations médiatiques.




"La Communauté Syrienne de France" remercie monsieur Kamal El Jaffa à Alep pour son intervention illustrée par des vidéos donnant ainsi une image réelle de la situation à Alep où aucun quartier n'a été épargné. Le plan de destruction de la ville suivi par les "rebelles modérés" n'est en rien un plan de factions armées mais bel et bien un plan établi selon une tactique et une stratégie militaires. Ce qui prouve que ces barbares sont dirigés et téléguidés par différents pays.

"La Communauté Syrienne de France" remercie également madame Sonia Kaprielian, intervenue sur Skype, pour apporter le témoignage courageux d'une mère de famille alépine. En direct depuis Alep, madame Sonia Kaprielian, a fait le récit de la vie au quotidien de toutes ces mères de familles alépines qui luttent avec courage et affrontent la difficulté de vivre dans une ville dévastée. Mais, en dépit de tout ce que l'étranger leur fait subir, elles proclament bien fort à tous leurs agresseurs et leurs complices occidentaux et autres qu'elles ne quitteront jamais "leur Alep"…



En direct depuis Alep, le témoignage courageux d'une mère de famille alépine…



“Bonsoir les amis,

Pour me faire présenter je m’appelle Sonia Kaprielian une citoyenne syrienne d’origine arménienne amoureuse de mon pays et surtout de ma ville d’Alep car je ferai de mon mieux pour ne pas la voir une pièce de valeur entre les mains des étrangers…

En cas la Syrie est mon cœur, Alep est mon esprit.

Et maintenant, je vous parle de la partie ouest de la ville d’Alep.

C’est ridicule non ? Est et ouest ??…

La ville d’Alep, une ville de huit millions d’habitants, depuis cinq ans est divisée en deux parties.

La partie est a été attaquée et occupée par les rebelles militants. Là-bas se trouvent leurs parents, leurs familiers et partisans. La plupart sont des gangs et de mercenaires étrangers… Et pour votre information dans cette section se trouvent les pompes d’eau qui font boire la ville d’Alep et aussi la génératrice d’électricité occupée par les insurgées… Alors le sort du peuple d’Alep reste à leur merci. L’occupation été bien étudiée pour la dépendance de la ville où les négociations seront à l’avenir selon les caprices des grandes puissances.

Et pour cette raison, la Commission Gouvernorat a creusé des puits artésiens pour palier la pénurie de l’eau. Et pour l’éclairage, le système d’ampères pour des de la lumière aux logements et aux commerces. Toutes ces étapes successives ont été en constante évolution avec le temps et la souffrance du peuple pour des exigences de base.

Les moyens de communication, les médias ce sont eux qui nous font la guerre. Ils manipulent les images de notre quotidien parce qu’ils sont activé par la volonté des grandes puissances qui manipulent les batailles sur les tables de leur pays et le peuple syrien et surtout l’Alepin c’est le seul perdant, parce qu’ils ont bien travaillé pour faire montrer les événements à l’envers.

Les sections contrôlées par les rebelles militants de Al Nousra les soi-disants “opposition modérée “… sont celles qui nous offrent chaque jour à nous qui sommes sous la protection de l’État, des missiles, des pots de gaz d’Enfer et depuis quelque temps ils ont eu des armes plus dangereuses et efficaces car l'engin se fragmente lors de l'impact. Et ça parce que nous n’avons pas mis en même rang avec l'illusion des mercenaires multinationales en contre de notre patrie… Le pillage des richesses, du pétrole, les monuments historiques, pillage des usines, des hôpitaux d'État et le secteur privé aussi pour les transporter en Turquie.

La présence des "snipers" faisaient la vie du citoyens aleppin insupportable car is chassent quoique ça soit… les enfants sur le chemin de l’école, des personnes âgées, jusque les animaux ils ont eu leur part.

Tout ça c’est le quotidien de la section ouest qui sont sous la protection de l’État. Et au cas où l’armée du Gouvernement défendait la zone par avion ou par les soldats ils disent que le régime d’Assad tue son peuple. Si le Gouvernement n’est pas présent pour défendre le peuple contre l'agression de qui nous attendons l'aide ?? De l’OTAN ? Jamais !!!!!!!

Les gens ne portent pas des armes les uns contre les autres et pour votre connaissance c’est un grand mensonge si on vous fait croire que notre guerre est une bataille civile. Chaque fois que des gens fuient les zones des militants et viennent se cacher chez nous, nous les aidons parce que nous croyons que nous somme pareils comme toujours frères du même terrain et ce qu’il passe c’est de la manipulation, une guerre mondiale pour chasser notre patrie.

Chaque fois que l’armée nettoie la zone des insurgés, le jour suivant nous vient de passer par la frontière de la Turquie des nouveaux caractères avec de nouvelles munitions…

L’insécurité à Alep et la survie de la population dans des maisons délabrées fut grand raison pour la migration des numéros de familles à l'étranger ou à autres provinces de Syrie en formant une grande diaspora syrienne. C’est pas seulement des chrétiens ou des arméniens aussi des musulmans mais le fait que les chrétiens sont de la minorité la vide qu'ils laissent indique plus grande catégorie.

Aujourd’hui ce n’est pas de secret pour tout le monde qu'il y avait un programme systématique de migration des jeunes à l'étranger pour évacuer la patrie de l’élément jeunes… Un plan infernal et systématique.

Mais avec tout ça ne nous dérange pas les activités quotidiennes pour activer la formation humaine et l'amélioration de celle-ci. Je forme part de la commission des dames dans la Chambre d’Industriel d’Alep où nous travaillons dur et faisons notre mieux par des cours pour permettre aux femmes des méthodes de travail et de marketing pour aider dans leur vie quotidienne.

Aussi avec les jeunes gens. Nous travaillons avec les étudiants pour leur diriger comment choisir leurs préférence dans les études universitaires pour les aider dans l’avenir.

À peu près dix jours il a eu des grandes attaques pendant une semaine de la part des militants, les combats était terribles, les bâtiments où je vis trembler comme jamais… les obus et les roquettes volaient partout. Des balles qui tombaient… Les bâtiments ont été détruits par les coups puissants de coquillages…. aussi ils avaient comme objectif les hôpitaux. L’université et les gens ordinaires ceux qui sont aux écoles, dans la rue ou dans leurs maisons. C’était comme la fin du monde chaque aspect civilisée il devrait être endommagé ou détruit par des ordres de leurs maîtres. Il y avait des centaines des martyrs et de blessés plus d’un millier y compris ceux qui ont perdu des membres et ont été mutilés par des obus…

Quelles sont les implications des grandes puissances ?? Une état sans civilisation et peuple ?? Et à qui serve ça ??

Mais non, nous sommes un peuple qui choisit de vivre en paix et sur notre territoire la Syrie complet sans des nouvelles subdivisions et voulons que tout le monde sache ce qui ce passe à Alep et reste en solidarité avec notre pays, la Syrie et le peuple syrien confiés à sa bonté et sa générosité. Que les solutions soit aux tables politiques car le peuple alepin ne veut pas la guerre et je vous demande solidarité pour contre la guerre sur notre territoire.

Merci.“



"La Communauté Syrienne de France" remercie enfin monsieur Thierry Meyssan qui nous a accordé plus d'une heure d'entretien sur Skype à partir de Damas. Thierry a tracé un aperçu de la situation globale en Syrie et l'évolution des évènements depuis le début du conflit jusqu'à présent, mettant en évidence des exemples de sources fiables. Puis il a répondu à toutes les questions posées par l'assistance à la satisfaction de tous.

"La Communauté Syrienne de France" remercie encore madame Ayssar Midani qui a animé cette conférence posant des questions aux intervenants de Syrie et répondant par la suite aux questions de la salle.

Vive le peuple syrien,
Vive les amis de la Syrie,
Vive la Syrie SOUVERAINE.

Battle for Aleppo – the End of Erdogan’s Ottoman Dream in Syria

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire