Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 2 juillet 2014

Le crime de Nicolas Sarkozy est que Flanby et les socialauds confisquent tous les pouvoirs


Peccadilles concernant Nicolas Sarkozy… Bêtises insignifiantes au regard des crimes accumulés par DeGaulle, ce président qui fonda la Ve "République" après un coup d'État… Pourquoi ne pas faire ce procès, celui auquel ont droit les Français, enfin le procès de cet infâme criminel compulsif ? Le plus infâme traître qu'ait jamais connu la Nation France ? Au lieu de cela on détourne l'attention par des taquineries envers un ancien président et président potentiel, le seul qui effectivement pourrait gêner les squatteurs du pouvoir d'aujourd'hui… Ce n'est pas parce que DeGaulle a clapsé que son procès ne peut avoir lieu. Pour l'Histoire. Pour l'honneur et la grandeur de la Nation France



Pour des peccadilles Nicolas Sarkozy est traité en criminel… Personne n'a porté plainte… Seul en a décidé ainsi une justice aux ordres d'un parti socialaud omnipotent malgré une adhésion populaire, si l'on tient compte des abstentionnistes, d'à peine 5% des inscrits… Ainsi le veut une constitution désuète issue du coup d'État gaulliste de mai 1958…

Des raisons de cet acharnement judiciaire contre Nicolas Sarkozy personne n'est dupe… Les basses manœuvres électorales pour la présidentielle de 2017 ne suscitent et ne susciteront plus que coups bas… Qu'à l'invention de coups bas la gente politique ne fera que s'appliquer les deux ans et demi à venir… La donne est simple. À droite comme à gauche, la perspective est ancrée que Marine Le Pen avec son faux Front national sera présente au second tour de cette présidentielle… Toutes les manœuvres consistent donc désormais à se placer pour ce second tour, persuadés que ce placé sera fatalement vainqueur contre la Marine… Au diable programmes, au diable débat d'idées… Au fait peu importe puisque tout cela n'est destiné qu'à embobiner l'électeur, couillon par postulat.

En éliminant Nicolas Sarkozy, Flanby malgré toutes ses tares se voit donc squatteur des palais d'État pour cinq ans de plus… Voilà ce que signifient ces ennuis judiciaires contre Nicolas Sarkozy : Flanby jusqu'en 2022 ! À défaut Juppé, lui qui, toujours à l'affût d'un mauvais coup, tenterait de chiper les clefs de l'Élysée… Mieux vaudrait encore Flanby… Quoique dans la descente au fond du trou la France soit encore capable d'innover beaucoup…

Et la Marine, dans tout cela quel est son intérêt ? Elle sait - même si ses mentors francs-maçons la persuadent du contraire - qu'elle ne franchira pas la dernière marche présidentielle. Mais le financement des partis politiques est proportionnel aux voix cueillies lors des élections majeures. Alors ?…

Le piège était grossier… Cela n'empêche pas la Marine d'y foncer tête baissée… À Strasbourg, où elle et son non-groupe participaient à une séance du Parlement européen, elle jubilait : "M. Sarkozy a un nombre d'affaires absolument inouï qui attendent des explications de lui. Ce n'est qu'une parmi tant d'autres, peut-être pas la plus grave d'ailleurs. Je pense que tout cela contribue à décrédibiliser totalement le moindre retour envisagé de Nicolas Sarkozy sur la scène politique et a fortiori sur la scène politique présidentielle".

Haro sur Nicolas Sarkozy… Cela donne le ton des futures manœuvres du faux Front national… Privilégier Flanby et les socialauds contre tout autre candidat potentiel, et d'abord contre Nicolas Sarkozy… Faire que Flanby ou son compañero Valls soient au second tour de 2017 - s'ils survivent d'ici là - avec la conviction que c'est contre eux que dans une élection de toute façon perdue d'avance le faux Front national glanera le plus de voix donc le plus de fric… Pour la Marine et son parti, toute cette démagogie à l'adresse des Français, cette haine aujourd'hui affichée contre Nicolas Sarkozy, cette haine permanente des Algériens n'ont qu'un vrai et seul objectif : faire des voix pour faire du fric. Mensonges, tromperies, vomissures en toute légalité, ainsi le permet la loi… Nicolas Sarkozy cherchait lui aussi des financements pour son parti… mais autrement que par le dénigrement et le mensonge… Mensonge, seul fondement reconnu de la démocratie. Enfreindre le jeu de la démagogie, ça c'est impardonnable.

Reste l'évènement tant attendu par, chaque jour, des Français de plus en plus nombreux… cet évènement qui mettrait fin aux institutions actuelles… La seule issue qui permettrait à la France de trouver un souffle nouveau…


Le Figaro : Nicolas Sarkozy dénonce une "instrumentalisation politique de la justice" (vidéo)

Valeurs actuelles : Préposée aux basses œuvres socialauds, Claire Thepaut, la "juge" qui veut « se payer » Sarkozy

La face cachée de Charles DeGaulle : Un grand homme ou un criminel ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire