Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mardi 17 juin 2014

L'Algérie aime le foot… ce soir ce sera la fête… en Belgique et partout en France…




Le tirage au sort n'a pas fait que la France et l'Algérie se rencontrent en match de poule lors de cette Coupe du monde… Cet avantage échoit à la Belgique… Effet de proximité, population de supporters nombreuse tant en Belgique qu'en France… Gageons qu'ils sauront se faire entendre… Pour manifester partout leur joie… ou leur désespoir…




À Roubaix, son maire Guillaume Delbar (UMP-UDI) ne semble pas décidé à prendre part à la fête, ni même à l'autoriser en sa bonne ville… Aussi aurait-il décidé d'interdire à partir de 18 heures ce mardi 17 juin le stationnement sur la Grand'place ainsi que la circulation dans plusieurs rues de l'hypercentre, en prévision de ce match Belgique-Algérie… Les commerçants du centre de Roubaix auraient ainsi reçu une lettre de la Mairie les informant de l'arrêté municipal.

En dépit de cet arrêté et face à la crainte d'expressions trop chaudes en marge de ce match de football, des CRS auraient même été appelés en renfort dans la ville. La police nationale aurait pour mission d'empêcher la circulation Grand'Place, Grand'Rue (jusqu'à la rue du Collège), rue Jean-Monnet, Place de la Liberté et sur le boulevard Leclerc, de l'Eurotéléport au rond-point de l'Europe…

Et ailleurs, en Belgique ou en France, de quelles démonstrations de joie ou de déception, les aficionados algériens gratifieront leur espace urbain ? À Marseille, Jean-Claude Gaudin pour égayer les cortèges a déjà fait distribuer de jolis ticheurtes aux joyeux fêtards… À Paris, ce n'est certainement pas Anne Hidalgo qui aura pris la moindre mesure d'empêchement à la fête algérienne…

La fête algérienne… La fête du football algérien… Et Bouteflika de son fauteuil roulant d’applaudir : Bravo, le foot algérien… que l’Algérie soit magnifiquement représentée à Rio…




Mais ce football algérien n’est-il pas aussi et certainement davantage un football français ? Une délégation officiellement algérienne, mais estampillée made in France Une sélection de 23 joueurs, avec parmi eux pas moins de 16 joueurs formés en France… De quoi aligner une équipe entière avec ses remplaçants pour l’un des matchs officiels de ce Mondial… Et pas sûr que les sept autres aient vraiment été formés en Algérie…

Jadis les clubs algériens ont eu de très grands joueurs… dont le plus grand joueur algérien du 20e siècle : Hacène Lalmas… Hacène Lalmas formé à l’OM Ruisseau de 1960 à 1962, alors que l’Algérie était encore province française… Si Hacène Lalmas n’a jamais été autorisé à quitter l’Algérie et reste relativement méconnu en France, d’autres sont entrés dans la mémoire de tous les Français et leur prouesses ont sans doute été contées aux plus jeunes… Citons Mustapha Zitouni, Rachid Mekhloufi, Kader Firoud, puis Rabah Madjer, Lakhdar Belloumi, Mustapha Dahleb, Salah Assad sans oublier Ahmed Oudjani, Mahi Khennane et Abderrahmane Boubekeur, les héros du match contre l'Allemagne en 1982 au Mondial d’Espagne… …


Le seul Français contemporain universellement connu, au même titre que Zinedine Zidane, le prestige de la 1ère League anglaise oblige…
Samir Nasri, incontestablement le meilleur joueur français du moment,

et bien sûr le meilleur joueur d’origine algérienne de sa génération…


Mais au fil des années, l’éducation reçue du temps de la France s’estompant, le football algérien connaît un profond déclin… Cette terre d’Algérie qui jadis a exporté des joueurs parmi les meilleurs de leurs générations est contrainte d’importer de France des joueurs d’origine algérienne, nécessairement pas du meilleur niveau, les championnats étrangers étant bien plus attractifs que le championnat algérien devenu bien modeste… Ainsi l’équipe officielle d’Algérie elle-même est contrainte d’importer ses joueurs… Peut-être pas toujours les meilleurs… Les meilleurs ont choisi une autre nationalité ou sont nés sous une autre nationalité, le plus souvent française… Tel Samir Nasri, sans aucun doute le meilleur joueur français actuel et bien sûr le meilleur joueur d’origine algérienne de sa génération…

L'équipe d'Algérie serait-elle donc comme une seconde équipe de France ?… Sans ambigüité, cela est une réalité pour nombre de Français… Et l’on comprend du même coup les manifestations enthousiastes des aficionados algériens sur les Champs Élysées, comme partout ailleurs en France, Toulouse, Marseille, Roubaix…

Et durant tout ce Mondial, chaque lendemain de match, toute la droite inféodée et manipulée par le sionisme, la Marine et ses acolytes en proue, pètera son ramdam… pour la plus grande joie d'Israël…


L'Algérie à Rio !… À Paris et dans toute la France ce sera chaud en juin 2014…

Islamophobie : le piège sioniste…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire