Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 8 juin 2014

Des fellouzes et des Viet-Minh dans le défilé du 14 juillet !


MÉMOIRE DE L'EMPIRE FRANÇAIS

« … Que les Français, en grande majorité aient, par referendum, confirmé, approuvé l'abandon de l'Algérie, ce morceau de la France, trahie et livrée à l'ennemi, qu'ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d'Algérie, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n'ait été fait pour les protéger : cela je le pardonnerai jamais à mes compatriotes : La France est en état de péché mortel.
Elle connaîtra un jour le châtiment. »
Maréchal Alphonse JUIN, 2 juillet 1962

Article extrait de Présent n° 8117 du 4 juin 2014


"Dans le cadre de mon « Libre Journal » sur Radio Courtoisie, le 8 juin prochain (à 8 h 30, rediffusion à 21 h 30), mon invité sera Bernard Coll, président de Jeune Pied-Noir, avec lequel nous ferons le point sur les ripostes qui se mettent en place." ALAIN SANDERS

Ne serait-ce pas plus élégant et plus efficace si les Français d'Algérie s'enfonçaient enfin dans le crâne qu'ils ne sont pas seuls en cause ?… Pourquoi oublier l'Indochine, ceux du Tonkin, du Laos, de l'Annam, du Cambodge, de Cochinchine ?… Il est inadmissible et honteux que le Cercle algérianiste n'ait une pensée pour ceux-là… Nombreux, alors déjà exilés fuyant le Vietminh, ils ont suivi leurs officiers de la Légion et continué le combat pour la France en Algérie…


 Sauvegarder, défendre, transmettre l'histoire et la mémoire des Français d'Algérie

Communiqué de presse    

L'Algérie présente au défilé du 14 juillet :
une nouvelle provocation du Président de la République
   

Le "Président de la République", François Hollande, a pris la grave décision de convier au défilé prévu le 14 juillet prochain sur les Champs-Élysées, défilé au relief particulier puisque destiné à commémorer, aussi, le centième anniversaire de la participation des pays alliés à la Première Guerre mondiale, un contingent de l'Armée nationale populaire algérienne.
Cette décision est pour nombre de Français, et de Français d'Algérie en particulier, inacceptable, et résonne comme une véritable provocation.
Est-il besoin de rappeler que, lors du conflit de 1914–1918, les soldats algériens ont combattu sous la bannière française, comme l'ensemble des combattants qui constituaient alors l'Empire ?
La symbolique de la présence du drapeau algérien, qui est aussi celui du FLN, intégré dans le défilé officiel du 14-Juillet, est lourde de sens.
Nul ne saurait oublier, qu'au nom de ce drapeau, des dizaines de milliers d'anciens combattants musulmans, de harkis, et européens ont été assassinés, pendant la guerre d'Algérie, dans des conditions indescriptibles.
Une fois de plus, le chef de l'État, après les paroles de repentance qu'il a prononcées en Algérie, après les gestes de réhabilitation de certaines figures du terrorisme FLN, tel Maurice Audin, après la reconnaissance du 19 mars comme date officielle de la fin de la guerre d'Algérie, a choisi de tourner le dos aux Français d'Algérie.
Le "Président de la République" a fait le choix d'une démarche idéologique qui n'a, pour seul résultat, que d'aviver les blessures et les fractures de la Nation, et de marquer le mépris de l'État pour la douleur et les souffrances des Harkis et autres Français d'Algérie.
Le Cercle algérianiste tient à faire part de sa réprobation la plus totale, et de sa condamnation sans appel, de la démarche du "Président de la République", qui, à l'évidence, ne peut plus aujourd'hui se proclamer, président de tous les Français.

Thierry ROLANDO
Président National du Cercle algérianiste

Association culturelle des Français d'Afrique du Nord
1, rue Général Derroja 66000 PERPIGNAN - Tél. 04 68 53 94 23 

 
 



Synthèse Nationale : Des fellouzes et des Viet-Minh dans le défilé du 14 juillet !
extrait de Présent n° 8117 du 4 juin 2014

FLN et Việt Cộng sur les Champs-Élysées le 14 juillet : merci François !

Le CLAN-R diffuse : Une nouvelle provocation du "Président de la République"

José Castaño : Les communistes français durant la guerre d’Indochine

José Castaño : Commissaire politique stalinien du Viêt Minh, Boudarel, le monstre français du camp 113

Roger Holeindre : Il y a 60 ans : la chute de Diên Biên Phu

Grande Guerre - 20 000 Cambodgiens sur le front

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire