Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 9 janvier 2014

Flanby, Valls et la LICRA se prennent une Quenelle… en attendant la Cour européenne…




Le tribunal de Nantes a annulé en référé l'arrêté préfectoral interdisant le spectacle de Dieudonné ce jeudi soir 9 janvier. Cette représentation doit donner le coup d'envoi d'une tournée en France de l'artiste dont le gouvernement actuel aux abois, toutes affaires cessantes, n'a plus qu'un seul projet : empêcher Dieudonné de s'exprimer.

"Le tribunal administratif de Nantes suspend l'exécution de la décision par laquelle le préfet de la Loire-Atlantique a interdit la représentation du spectacle Le Mur de Dieudonné M'bala M'bala le 9 janvier 2014 au Zénith de Saint-Herblain", précise le tribunal, en ajoutant que le spectacle "ne peut être regardé comme ayant pour objet essentiel de porter atteinte à la dignité humaine".

Les défenseurs de Dieudonné M'Bala M'Bala avaient saisi en urgence le juge des référés après la décision de la préfecture de Loire-Atlantique, sur instruction du gouvernement, d'interdire le spectacle de ce jeudi soir en raison des propos antisémites tenus par son auteur.

"C'est une suspension de l'arrêté qui a été rendue", a déclaré l'avocat de Dieudonné, Me Jacques Verdier. "C'est donc une victoire totale et complète en ce qui concerne Dieudonné M'Bala M'Bala."

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Le coup de gueule de Naulleau - Le Grand Journal du 08/01





- Qui est le fonctionnaire du Conseil d'État qui a pris la décision d'interdiction des spectacles de Dieudonné la plus rapide depuis 1962 ?
Manuel Valls a saisi le Conseil d’État (où siège Arnaud Klarsfeld, qui avait appelé à l’interdiction du spectacle de Dieudonné).
Le Conseil d'État a interdit le spectacle de Dieudonné à Nantes.

Interrogé par francetv info, Serge Slama, maître de conférences en droit public à l’Université Évry-Val-d’Essonne et membre du Centre de recherches et d’études sur les droits fondamentaux (Credof) a estimé que la saisine en référé du Conseil d’État est « du jamais vu ou presque. À ma connaissance, il n’y a qu’un seul précédent où le Conseil d’État est intervenu aussi rapidement : l’affaire Canal en 1962, qui concernait une condamnation à mort ».




La Radio Télévision Suisse rappelle avec opportunité que le gouvernement en France n'avait pas fait preuve d'autant de zèle lorsqu'il s'agissait de spectacles, urophile ou scatophile, s'attaquant à la sensibilité profonde des catholiques, ce que se sont bien gardé de faire les télévisions françaises pourtant a priori les premières concernées… Gouvernement en France dont le ministère de la Culture a poussé l'ignominie jusqu'à subventionner ces spectacles…




La Quenelle sur Twitter



Hystérie médiatique et délire de la persécution : des quenelles à toutes les sauces

L’atteinte à la dignité humaine !…

"Piss Christ" : Blasphème d'un fétichiste urophile…

"Piss Christ" inspire Roméo Castellucci : après le blasphème urophile, la scatophilie…

Sans surprise, le Conseil d'Etat entérine le diktat du Lobby qui n'existe pas, Arno Klarsfeld jubile

Provocations de troubles à l'ordre public : Arno Klarsfeld appelle à manifester devant les spectacles de Dieudonné pour "justifier" une décision du ministre de l'Intérieur "sur des bases légales"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire