Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 8 juillet 2015

Rivarol : Pasqua, ce "Fernandel, l’intelligence en moins"… homme des coups tordus…





Pasqua, l’homme du SAC ne renonça à aucun coup tordu, notamment contre les partisans de l’Algérie française, était un ardent gaulliste. Comme son maître à penser il n’hésita pas à renoncer à la grandeur et à l’indépendance françaises…

Lire aussi : Le mafieux gaulliste Charles Pasqua est mort
L’homme des basses œuvres du gaullisme, Charles Pasqua, est mort. La presse d’État comme l’ensemble du régime salue unanimement celui qui incarne si caricaturalement l’effondrement moral du système républicain. La vie de ce Corse était jalonné d’affaires non-élucidées, aussi chaotique que mal connue, malgré l’abondante littérature qui lui est consacrée… continuez la lecture


Le « SAC » de Pasqua au service de DeGaulle

La responsabilité pleine et entière de DeGaulle ne peut être écartée dans les assassinats, enlèvements, disparitions, tentatives de meurtres, chantage, trafic d’armes et de drogue, blanchiment d’argent sale, criminalité sous toutes ses formes, et j’en passe, de « sa police parallèle », de « ses barbouzes » qui depuis 1958 ont été recrutés par l’organisation mise sur pied par ses plus proches collaborateurs : Charles Pasqua, Jacques Foccart, Roger Frey, Alexandre Sanguinetti, Paul Comiti, Christian Fouchet, Dominique Ponchardier, Jean Bozzi… continuez la lecture



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire