Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 22 juillet 2015

La Russie commémore le martyre de Nicolas II, en présence de samouraïs venus du Japon


http://www.les-derniers-romanov.com/


Le Tsarévitch Nicolas, futur Nicolas II, en visite au Japon en mai 1891.
C'est dans la ville d'Ötsu qu'un policier déséquilibré tenta d'assassiner le futur souverain en lui assénant
deux violents coups de sabre sur la tête. Une cicatrice persistera sur le côté droit de son crâne…






À Ékaterinbourg, plus de soixante mille personnes ont rendu un fervent hommage au tsar martyr Nicolas II… lors des "Journées royales" auxquelles ont participé des samouraïs japonais, tant aux cérémonies à l'église orthodoxe Sur-le-Sang-versé qu'à la procession au monastère de Ganina Yama


Extrait de Rivarol n° 3198 du 23 juillet 2015


Les Derniers Romanov

Récit d'un pèlerinage sur les lieux de l'assassinat de la famille impériale russe

Aujourd'hui l'Église célèbre la mémoire de l'Empereur Nicolas II et de la famille impériale

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire