Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 25 avril 2015

Thalassa : "Algérie, la mer retrouvée"





C'est un géant méditerranéen, qui a longtemps tourné le dos à la mer. L'Algérie redécouvre aujourd'hui son littoral et Thalassa nous emmène pour un voyage inédit tout au long de ces 1600 kilomètres de côtes. D'ouest en est, les paysages algériens offrent une variété fascinante. D'Oran jusqu'à Annaba, le voyageur traverse des reliefs lunaires, des forêts épaisses, des marais multicolores et des dunes à perte de vue. De ces côtes méconnues, Thalassa propose une exploration inédite. La grande majorité des Algériens vivent le long des côtes. Pourtant certaines plages restent désertes et les bateaux sont rares. Pourquoi ce paradoxe ? À cause de cette "décennie noire" qui a ensanglanté le pays. Depuis les années 90, la population a gardé des réflexes de prudence. Pour faire revivre le littoral, la société civile se mobilise.

L'équipe de Thalassa a suivi 4 de ces Algériens ordinaires et extraordinaires. Pour eux, la mer est une évidence. Ils seront nos guides…


Algérie, la mer retrouvée



Extrait de "Liberté-Algérie.com" du 15 juin 2015


Mediapart.fr : Tempête sociale au sein de la rédaction de Thalassa (12 juin 2015)

Manuel Gomez : L’Algérie de carte postale existe-t-elle encore ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire