Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 21 mai 2012

Le Vaucluse, un laboratoire : "Charte d’union de la Droite et du Centre"


Ils ne forment pas un nouveau parti politique puisqu’ils ne partagent pas les mêmes idées sur tous les sujets. Ils ne partent pas véritablement en campagne ensemble, puisque chacun est libre de s’exprimer ou d’agir comme il le souhaite. Mais Patrick Gangloff, Christophe Lombard, Astrid Ducros, Jacques Bompard et François Vaute se soutiennent mutuellement. À Carpentras, ces candidats dans les cinq circonscriptions de Vaucluse pour ces législatives, ont signé une ”Charte d’union de la Droite et du Centre”. Ils se disent unis sous cette bannière, et soutenus par aucun parti politique.

 « Pas d’accord sur tout mais sur l’essentiel »

Concrètement, les cinq candidats expliquent « ne pas être d’accord sur tout, sauf sur l’essentiel ». Et l’essentiel, pour eux, c’est « de passer outre le carcan des partis politiques. Ceux-là même qui sont responsables de la situation exécrable que connaît la France en terme d’emploi, d’économie, d’environnement, d’identité, de service public. » Tous les cinq se disent « humanistes ». Leur but est « d’offrir aux électeurs un nouveau choix à Droite, fondé sur le bon sens et le pragmatisme, afin de garantir leur représentativité, avec des femmes et des hommes de convictions, libres de leurs engagements et uniquement responsables envers leurs concitoyens ».

 « Initiative unique en France »

Leur union, qu’ils qualifient « d’initiative unique en France », ils aimeraient bien la voir s’étendre. « Nous sommes des précurseurs. Le Vaucluse est un laboratoire », explique François Vaute. Et de reprendre : « ce qu’on veut, c’est déformater le système Droite/Gauche ». Astrid Ducros de continuer : « Nous sommes contre les parachutés. Nous sommes tous du Vaucluse. On connaît nos circonscriptions, leurs priorités, leurs attentes. Ce qu’on veut, c’est promouvoir le Vaucluse et sortir des guerres intestines des partis. Et c’est pour ça que nous nous sommes unis ».

Reste que s’ils disent se désintéresser des partis politiques et de la forme de la campagne pour ne s’intéresser qu’au fond, ces cinq candidats feront à coup sûr du mal aux autres candidats de la Droite, ceux de cette "Droite la plus con du monde"…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire