Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 14 avril 2016

Divination au Royaume de Siam : le corps, la guerre, le destin


"Divination au Royaume de Siam : le corps, la guerre, le destin" ou la reproduction fidèle et le commentaire d'un manuscrit siamois regroupant des textes à la fois sur la guerre, les massages et la divination, orné de magnifiques illustrations et dessins anatomiques…


Le manuscrit reproduit, traduit et expliqué ici révèle des croyances et des coutumes qui, à des yeux européens, paraîtront d’une rare étrangeté : celles du Royaume de Siam au XIXe siècle. Ce document exceptionnel combine trois traditions, d’ordinaire exposées séparément : un traité de prédictions à l’usage des hommes de guerre, un précis médical sur les massages thérapeutiques par pression et un manuel de divination. Sur le ton solennel de la prophétie, magie et astrologie saturent ces différents savoirs. Les illustrations accompagnant les prédictions, tout comme les grandes représentations anatomiques de corps humains sur lesquelles sont marqués les points de massage, sont exécutées de main de maître. Ce manuscrit a sans doute été réalisé dans un atelier royal de Bangkok, peut-être pour satisfaire la curiosité d’un riche collectionneur étranger [imposture flagrante dans la mention des traducteurs en français].

"Divination au Royaume de Siam : le corps, la guerre, le destin" [binôme éditeur-fabricant : Presses universitaires de France - Sophie Braun et Christian Caduc, les fabricants] a été consacré lauréat 2012 dans le "catégorie coffret",  de la Nuit du Livre, dont le jury était réuni le 8 mars 2012 à la bibliothèque de l’Automobile Club de France… Une distinction qui récompense le fruit d'un partenariat "éditeur-fabricant" et consacre un livre en tant qu'objet… Assurément un bel objet ce coffret, une excellente suggestion pour un cadeau subtil…

Fondation Martin Bodmer

1 commentaire:

  1. Quel serait le traducteur effectif ? Occultation de collaboration reçue, dites-vous… Malhonnête intellectuelle ? Naïveté égocentrique d’un thésard immature… Écrivaillon ? Chercheur ? Prétendant intégrer la communauté universitaire ? N’a-t-il donc pas compris celui-là que l’une des qualités majeures de tout chercheur est cette capacité de travailler en équipe, de s’inscrire dans des collaborations durables et de qualité… Souhaitons pour lui qu’il sache hausser le style d’éventuelles prochaines publications au niveau de celui affiché dans cet ouvrage, par ailleurs couronné pour un travail remarquable d’artisans du livre…

    RépondreSupprimer