Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 6 mai 2015

Le président Bachar al-Assad honore les enfants des martyrs de la guerre contre la Syrie

1 commentaire:

  1. " la Noblesse et l'intelligence de cette Hommes se passe de tout commentaires et de toutes linguistique malsaine " kc

    RépondreSupprimer