Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 9 mai 2015

La Russie et Vladimir Poutine affirment par une parade grandiose la puissance de l'Europe !


Cette année la parade de la Victoire a voulu mettre les points sur les i : les vainqueurs sont ici, en Russie. D'ailleurs le discours de V. Poutine a été très clair en ce sens : l'Europe n'avait pas appréhendé à sa juste mesure le danger représenté par le nazisme, ce qui fut sa plus grande erreur. Et qui semble se répéter aujourd'hui. L'Armée rouge et les peuples de l'URSS ont payé le plus lourd tribut et permis de remporter la victoire. "Nous sommes reconnaissant à la Grande Bretagne et la France, aux États-Unis d'Amérique pour leur apport à la victoire" : la question est close.

Я помню, я горжусь! - Je me souviens, je suis fier !

Побєда !… Aujourd'hui 9 mai c'est la fête de l'Europe… En réalité célébrée à Moscou où la sainte et grande Russie affirme par une parade grandiose la puissance de… l'Europe ! Notre Europe !


Des parades de la Victoire toutes plus spectaculaires les unes que les autres :
Vladivostok, Sébastopol, Severomorsk, Saint-Pétersbourg, Volgograd et Grozny.



Parade en l’honneur du Jour de la Victoire à Donetsk…
Environ 1 500 militaires et 30 technicien d'unités y ont pris part



Cérémonie de dépôt de fleurs devant le tombeau du soldat inconnu sur la Place Rouge


Победа 70 : Парад на Красной площади 2015 (ПОЛНОЕ ВИДЕО)
Superbe !
(Attention : le démarrage de la vidéo se fait sur les 5 dernières minutes… relancer pour voir la parade depuis le début.)



Moscou, ce matin 9 mai 2015… Entrée place Rouge par la porte Spasskaia (Спасская башня - tour du Sauveur), du ministre de la Défense, Sergueï Choïgou… Tête nue sous l’icône du Christ… Signe de la Croix… Et, alors, Sergueï Choïgou proclame l'ouverture de la 70ème grande parade de la victoire… Jamais auparavant un ministre russe de la défense n’avait fait quelque chose comme ça… Le journaliste russe Victor Baranets l’a très bien souligné en écrivant : « À ce moment-là j’ai senti que, par ce simple geste, Choïgou a mis toute la Russie à ses pieds. Il y avait [dans ce geste] tant de bonté, tant d’espoir, tant de notre sens russe du sacré ». Victor Baranets a tout à fait raison. Voir ce bouddhiste de Touva faire le signe de croix à la manière orthodoxe a envoyé un choc électrique à travers la blogosphère russe : tout le monde a senti que quelque chose d’extraordinaire était arrivé.



Vladimir Poutine : Discours à l'occasion du 70e anniversaire de la Victoire de 1945 (sous-titres français)












9 mai 2015 : Moscou capitale du monde libre

Il s’est passé quelque chose de vraiment incroyable lors de la Parade du Jour de la Victoire

Sputnik : 70ème anniversaire de la Victoire dans la 2ème Guerre mondiale

Grande parade pour le 70e anniversaire de la Victoire sur le nazisme à Moscou

Armée de l'est

L'appel des blogueurs russes concernant le ruban de Saint Georges

Sputnik : Des généraux allemands disent "stop" à la russophobie

Une centaine de généraux allemands appellent l’Otan à cesser ses actions antirusses

Si les Ruskofs n’étaient pas là… Nous serions tous en Germanie

[L'enseignement de l'ignorance] Quelle est la nation qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945 ?




C’est tout de même sidérant : en 1945, les Français qui ont vécu sous la censure ont bien compris qui a vraiment battu l’Allemagne, mais 70 ans plus tard, c’est une Histoire totalement différente qui a été ancrée dans leurs esprits !
“Les vainqueurs sont ceux qui écrivent l’Histoire. C’est celle-là qui est rédigée dans nos livres d’école, pas la vraie Histoire telle qu’elle s’est déroulée, mais une Histoire qui caresse le camp des gagnants. L’Histoire a cessé, depuis longtemps d’être la somme des humanités aujourd’hui elle n’appartient qu’à une poignée d’individus.” [Maxime Chattam, Les arcanes du chaos]







Annie Lacroix-Riz : Le rôle de l’URSS dans la Deuxième Guerre mondiale (1939-1945)


Quand le boycott occidental de la Russie devient une consécration des « EurAsies » et des BRICS

Synthèse nationale - Le Billet de Patrick Parment : Un certain 9 mai à Moscou

Jacques Myard : J'ai mal à ma France ! Elle tourne le dos à l'Histoire donc à l'avenir !

Trois voix c’est plus important que la place de la France dans le monde…


Pour comprendre l'âme éternelle russe :

Russie Sujet Géopolitique : Textes politiques originaux rédigés par des Russes pour la Russie


2 commentaires:

  1. Magnifique… Formidable… Quel immense Espoir pour notre Europe !!!
    Bienheureuse et sainte Russie… Comment ne pas comprendre la haine des nains jaloux humiliés d’Occident – de Washington à Berlin – à l’égard du Président Vladimir Poutine ?… Ceux-là installés comme la meute des prétendants à une part du fromage, prêts à tous les mensonges, bassesses, reniements, compromissions…
    Pauvre France… Ridiculisée par un Bibendum déstructuré, rembourré comme nombre de politiciens africains exhibant une réussite avec d’autant plus d’impudeur qu’elle est illégitime… Hier, déconsidérée, cette chancelière allemande ne refusant pas de s’afficher avec un tel bouffon pour papoter médire complotasser contre un Président Honneur de notre Europe Éternelle… et qui à présent semble avoir compris qu'il valait mieux causer… Ou faire semblant ?

    RépondreSupprimer
  2. Encore un excellent article sur ce blog… Un article judicieusement bienvenu. Des images sublimes, à vous donner le chair de poule… Comment concevoir l'Europe, notre Europe sans la Russie. Une vision claire face au spectacle du quotidien français, de Flanby à la Marine ou de leurs hérauts Philipetitpot ou Valls et autres histrions aboyant sans autre objectif que de meubler laborieusement un long et triste intermède avant le grand cirque de 2017… …
    Je rentre d'un nouveau voyage en Asie centrale… Initialement sur les traces de Iouri Dombrovski et sa Faculté de l'Inutile à Alma Ata… La cathédrale Zenkov, musée du temps de Dombrovski, est redevenue cathédrale… Un musée de la répression par contre y a été ouvert… Les églises rouvertes, les goulags sont à présent musées… La "Iejovschina" révolue depuis longtemps… Staline et Iéjov entrés dans le passé vrai d'une Russie et sa sphère d'influence apaisées. Remis à leur place, pas oubliés mais non plus pas mythifiés. Alors qu'une France incapable d'exorciser les fantômes de son passé se pétrifie face à un avenir dont elle ne sait pas même imaginer le jour suivant. Y plane toujours le mythe malsain d'un De Gaulle dont personne n'envisage plus le procès ni même la réécriture de ce qui a été sa prétendue action.…
    L'éruption d'une dictature violente s'efface, comme toute affection aiguë… Une dictature rampante reste tout aussi pernicieusement inguérissable que toute maladie chronique.
    Reléguée au musée la grande terreur stalinienne, très vite ce qui m'y a le plus frappé c'est la réussite du démembrement de l'URSS… Cette "décolonisation" russe… Les liens entre les anciennes Républiques soviétiques et la Russie sont incontestablement demeurés étroits et forts tant au niveau des États que des personnes… S'impose alors un parallèle entre ce qu'a réussi la Russie et l'effondrement de la France… Cette Russie aujourd'hui vomie pour son éclatante réussite par une France incorrigiblement arrogante, même à l'agonie…
    Et pourtant sachant les agressions visant la Russie, l'on ne peut s'empêcher de frémir face aux risques encourus si par malheur la Russie et sa Communauté venaient à s'enflammer des périls islamique et démocratique…

    RépondreSupprimer