Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 23 janvier 2014

En France, une vraie priorité : combattre sans merci l'antisémitisme…


Lu sur un site qui se prétend laïc :
C’est là que j’entendais à ma stupéfaction : « Juif, la France ne t’appartient pas ».
Stupéfait d’entendre une évidence ! Quand on prétend défendre la "laïcité", en principe cela signifierait que la France n’appartiendrait à aucune confession… De simples propos de bon sens qui dans l’état actuel de la France devraient scandaliser ! Ainsi le voudrait la police de la pensée ! Comment accepter encore longtemps de telles "stupéfactions" ?

Qui sont les vrais responsables de l'"antisémitisme" ?




Grâce à Dieu y'a les lardons et le couscous
Grâce à Dieu y'a Malek Boutih et Mouss Diouf
Grâce à Dieu on a le Chit et le Cali
Grâce à Dieu si je dis nique la France j'ai des amis !
Grâce à Dieu Jésus vient de Jérusalem…


Il suffit d’écouter cette vidéo pour comprendre, au-delà de la provocation, le ridicule de ces rappeurs et de leurs références… Paroles, paroles… Références plus stupides que haineuses à un islam auquel n’adhèreront jamais que les esprits faibles d'une minorité localisée, et contrôlable. Paroles, paroles qui néanmoins ne feront d’exacerber une certaine islamophobie… Islamophobie, manipulée, qui masquerait un danger bien plus pernicieux : l’antisémitisme. Un antisémitisme qui ne fait que croître en France, au point d’atteindre un niveau d'adhésion alarmant… À ce stade, une lutte énergique contre l'antisémitisme s’affirme comme une priorité… Mais, bien sûr, sachons qu'on n'éradiquera jamais l'antisémitisme en chassant les antisémites, réels ou supposés… C'est prendre les gens pour des imbéciles… Le malheur c'est que les ficelles de la farce ne sont jamais clairement débridées, ni par les médias, ni même par les victimes de ce bluff totalitaire… L’"affaire" Dieudonné en est une démonstration éclatante. On ne guérit pas une maladie en tentant d'en effacer les effets mais en diagnostiquant les causes profondes du mal… Recherchons ardemment les causes profondes de l'antisémitisme… Et pourquoi pas avec le concours actif du CRIF et de la LICRA ! Chiche !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire