Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

vendredi 3 janvier 2014

Antoine, héros et martyr, poignardé par l'irresponsabilité électoraliste de nos dirigeants…




Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, Antoine de Saint-Nicolas, jeune Français de 20 ans, a été poignardé dans les jardins du Trocadéro. Il était intervenu contre une bande de voyous, protégés d'une démocratie dévoyée, qui avaient arraché le sac d’une de ses amies. Antoine est un enfant de cette génération née et éduquée dans une insécurité généralisée. Une génération qui s'insurgera violemment contre l'irresponsabilité criminelle de ceux qui prétendent encore diriger la France…

Les Français, toutes générations confondues, rendront hommage à ce jeune héros et martyr ce vendredi 3 janvier 2014 à 14h30 sur les lieux de son assassinat, 5 avenue Albert de Mun 75116 Paris, près de l’entrée de l’Aquarium.


Hommage à Antoine, poignardé au Trocadéro

Hommage à Antoine : une centaine de participants à Paris

Il est affligeant qu'aussi peu de personnes aient fait l'effort de se déplacer pour rendre hommage à Antoine, ce jeune homme de France assassiné par des voyous qui n'attendent qu'une nouvelle occasion pour perpétrer un nouveau meurtre… Il est affligeant qu'une personnalité politique candidate à la mairie de Paris, prétendant représenter une opposition se soit abstenue invoquant de basses considérations de préséances politicardes… Pauvre France… Les socialauds et leurs racailles ont encore de beaux jours pour détruire notre pays, la France. Combien de jeunes gens devront être ainsi assassinés par les poignards de l'islam… Ce poignard qu'a osé imbécilement brandir en Arabie Saoudite la personne sensée représenter cette France au plus haut niveau. Cette personne qui s'est abstenue de tout message de compassion à l'adresse d'Antoine et de ses proches… Ce pauvre bouquet de fleurs éphémèrement déposé au bord d'un trottoir est un témoignage aussi accablant que désespéré de l'état de la France et de son incapacité du moindre sursaut face à la barbarie…

NKM ne s'est pas rendue au rassemblement en hommage au jeune Antoine




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire