Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mardi 27 août 2013

Manifestations organisées, soutenues ou encouragées par l'ADIMAD…

MÉMOIRE DE LA RÉSISTANCE ALGÉRIE FRANÇAISE
[Cliquez sur le texte pour l'agrandir]


1.- Mercredi 28 août à 11 heures, à Toulon, hommage à notre Chef le Général Raoul SALAN sur la place inaugurée à son grade et nom et débaptisée honteusement par une équipe de misérables élus municipaux !
Un repas suivra, à prix doux. Inscriptions téléphonique auprès de Jean Billo : 04 94 42 51 41

2.- Mercredi 25 septembre à 17 h 30 hommage à un grand Français le Bachaga Saïd BOUALAM – Vice-Président de l’Assemblée nationale - dans le square à son nom et devant la Stèle qui lui est dédiée à Giens/Hyères (en face de l’hôtel Provençal).
Lors de cette cérémonie un don sera remis publiquement à Zohra et Hamid pour exécuter les dernières volontés de notre Camarade et Ami Michel Gonnaud qui combattit dans les rangs du Maquis de l’Ouarsenis, sur les terres du Bachaga qui y avait éradiqué les terroristes FLN. Il l’avait payé de trop longues années de prison ! Sa dernière volonté : pas de fleurs mais une quête pour une association de Harkis. De l'exécution de cette dernière volonté de Michel Gonnaud, l’ADIMAD en a reçu la mission.


Zohra et Hamid se sont particulièrement illustrés dans leur lutte pour la défense des Harkis en campant pendant près de deux ans devant l’Assemblée nationale sans que Sarkozy de Nagy Bocsa les prenne en considération et leur fit subir, au contraire, les pires ennuis policiers…
Par ailleurs ils ont effectué une marche de Montpellier jusqu’à Paris, pour la même raison et n’ont même pas été reçus par les « autorités » ! Leur halte au cimetière de Bourg-la-Reine, sur la tombe du Colonel Jean BASTIEN-THIRY méritait bien cette misérable vengeance !
Par ailleurs encore, le maire de Gorniès (34), un salaud nommé Hans Mettler, les a expulsés de leur logement avec l’assistance de 20 gendarmes alors que Zohra était sous assistance respiratoire ! Depuis, ils campent dans un mobil-home devant la mairie !

3.- Une fille de Harki recherche des militaires français vivants ayant sauvé du génocide gaulliste ces soldats méritants. Prière de  transmettre leurs coordonnées à : adimadsud@wanadoo.fr

À Toulouse, le pont du Chevalier Bayard honore les Harkis, martyrs du FLN et des gaullistes…








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire