Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 6 janvier 2013

Divorce ou suicide assisté ? Mode d'emploi… Merci Flanby d'imposer le divorce pour tous…



Après le Mariage gay, le Divorce gay...


Le suicide "assisté" d'un michton n'est pas un évènement à exclure… Le monde frivole des hétéros comme celui des homos n'y échappe pas… En cas de mariage, le divorce et tous les privilèges qu'il accorde à la personne reconnue la plus faible financièrement reste un palliatif efficace contre une telle procédure extrême de séparation… Il est incontestable que le mariage pour tous voulu par Flanby en France, diminuera le nombre de ces séparations violentes dans les milieux homos… Si toutefois elles avaient atteint un niveau inquiétant… Malheureusement aucune statistique les concernant ne semble disponible…

Mais ce qui est certain, c'est que cette nouvelle perspective va ouvrir des appétits chez nombre de tendres minous… Que viennent ces mariages dans lesquels auront été piégés moult michtons, benêts subjugués autant par de belles bites que de jolis minois de gigolos…

Homos de France, soyez heureux, un tel palliatif à la violence d'une séparation n'existe pas partout à travers ce bas monde… Bénissez Flanby, votre saint protecteur… Vive le mariage pour tous ! Gay, gay, marions-les ! Et vive le divorce pour tous ! Gay, gay, aboule la pension !




En Thaïlande, un étranger invente un « suicide bizarre »

Chiang Raï - Un étranger non identifié est présumé avoir commis, dans un champ proche de la frontière avec la Birmanie, un suicide selon un mode bien bizarre : plongeant la tête dans un sac de plastique empli d'eau et le garrotant autour de son cou avec un fil de cuivre.

Son corps a été retrouvé dans un champ d'herbe à environ 300 mètres de la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie à Mae Faa quartier de Luang… Un militaire en patrouille par là a découvert le corps et alerté la police. Aucune identification possible sur le corps. Selon la police, le désespéré était un homme de race blanche, probablement âgé de 25 à 30 ans. Il serait décédé depuis deux ou trois jours. Une enquête préliminaire sur place n'a mis en évidence aucun indice permettant de penser à un assassinat, a indiqué la police. "Aucun signe de lutte", rapporte le Bangkok Post.

La police a trouvé quelques affaires près du corps, un porte-monnaie avec seulement 600 baht, un téléphone, un PC tablette, un couteau de poche ainsi qu'une moto soigneusement garée. Selon la police la moto aurait été louée.

À son stade actuel, l'enquête n'exclurait pas un assassinat dans l'attente d'un rapport d'autopsie et d'un examen plus minutieux des objets saisis près du corps… en souhaitant tout au moins des indices permettant d'identifier le trépassé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire