Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 10 janvier 2013

À propos de la Légion d'honneur décernée par Flanby à l'imam Tareq Oubrou


Voici reproduit intégralement un article de Dreuz.info, auquel renvoie Novopress.info, article au sujet de l'attribution de la Légion d'honneur à l'imam Tareq Oubrou… Réactions violentes, tout à fait logiques de la part de représentants de la communauté juive militante de France… Mais, il y a ce qui est dit et ce qui est délibérément omis… Tout lecteur aura noté une censure systématique de la part de ces deux sites, Dreuz.info et Novopress.info de la radiation d'un serviteur et amoureux incontestable et exemplaire de la France, Jean-François Collin… Jean-François Collin radié pour trop aimer la France ! Une omission qui abaisse à sa juste dimension la crédibilité de l'information donnée par chacun de ces deux sites qui voudraient s'afficher comme défenseurs zélés de certaines valeurs qui seraient classées pas de gauche… À chacun d'apprécier… Une frénésie populiste anti-islam totalement incompatible avec les sentiments profonds de tous ceux qui ont sincèrement combattu pour l'Algérie française et avec l'OAS…


Le CRIF mal à l’aise avec la Légion d’honneur de Tareq Oubrou

La nouvelle de la remise de la Légion d’honneur à l’imam Tareq Oubrou a provoqué une vague d’indignation sur Internet. Comme nous vous l’annoncions, ce membre de l’une des organisations les plus radicales de l’islam en France (UOIF : Union des organisations islamiques de France), dont la devise est « Le Coran est notre Constitution », fait partie des 681 personnes distinguées cette année par le gouvernement socialiste.

Vendredi, le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France), publiait sur son site Internet une tribune intitulée : « Qu’a donc fait l’islamiste Tareq Oubrou pour mériter la Légion d’Honneur ? ».


Depuis, ce texte a été censuré, mais on peut encore le lire sur Dreuz.info. Membre de la communauté juive, l’auteur (Jean-Patrick Grumberg) y adresse une critique sévère de l’imam de Bordeaux, mais également des pouvoirs publics.

Qu’a donc fait l’islamiste Tareq Oubrou pour mériter la légion d’honneur (à part vouloir instaurer la charia bien entendu) ?


Flanby, Grand Maître de la Légion d'honneur


Tareq Oubrou, récipiendaire de la Légion d'honneur

Tareq Oubrou est membre d’une des organisations les plus radicales de l’islam en France, l’UOIF, dont la devise est « Le Coran est notre Constitution ».

Lors d’une conférence publique, il déclarait : « L’Islam touche à tous les domaines de la vie. Comme le veut le Coran, C’est un État, c’est un pays, dans le sens géographique, c’est à dire qu’il regroupe toute la communauté dans une géographie où il n’y a pas de frontières. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam… La politique des Musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge ».

En 2011, il a soutenu le mouvement « les fils de France » dont Camel Bechikh est le représentant. Bechikh, rapporte l’AFP en 2008, collectait, au travers du CBSP  « des fonds pour les familles des terroristes-suicide du Hamas » par le biais de l’UOIF.

Son double langage, spécialité des Frères musulmans, est caché sous une fine pellicule, si fine que personne ne me fera croire que le meilleur d’entre nous, son principal sponsor, ne l’a pas remarqué.

Ainsi, il déclare à l’Express, pour amadouer cette gauche si lente à la détente : « Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure ».

Alors qu’à la page 216 de son livre entretien avec la sociologue Leïla Babès : "Loi d’allah, loi des hommes", il écrit : « Le khimâr (cachant les cheveux et le cou) et le jilbâb (qui cache le reste du corps) sont des prescriptions vestimentaires divines qui ne sont abrogées par aucun autre texte. Objectivement, s’il y avait le moindre soupçon sur cette norme, je serais le premier à prôner sa levée. »

Vous avez compris ? On appelle cela la Taqiya, la dissimulation, ordonnée par le Coran, pour tromper celui qu’on projette de vaincre.

Choqué par le massacre commis par Merah ? Pas du tout !

A-t-il dénoncé la sauvagerie de la tuerie antisémite de Toulouse et antifrançaise de Montauban, commise par un musulman qui suit les mêmes préceptes religieux que lui ?

Pas du tout ! Interrogé par Libération  qui lui demande ce qu’il a ressenti, il répond : « Un choc. Tout le monde était choqué ». Ah tout de même… mais attendez… contre quoi a-t-il été choqué ? Par le massacre ? Pas du tout ! Ce qui l’a choqué, ce sont les conséquences pour les musulmans : « On savait qu’on allait en subir longtemps les conséquences. Une affaire comme celle-ci laisse des séquelles dans l’esprit de nos concitoyens, qui risquent de voir en chaque musulman un terroriste potentiel. »

Contre qui s’est-il élevé ? Contre la christianophobie qui a fait 100 000 morts en 2012, ou bien contre l’islamophobie qui a offensé quelques personnes ?

A t-il dénoncé de toutes ses forces, et appelé les musulmans de France à dénoncer le terrorisme, le jihad ?

A t-il demandé à l’UOIF, dont il fait partie, de ne pas inviter de prêcheurs violemment antisémites, homophobes, favorables à la lapidation des femmes, à donner des conférences en France ?

Non et non et encore non.

Une de nos lectrices [de Dreuz.info] témoigne :

Je le connais (JPG: Oubrou), l’ayant rencontré à plusieurs reprises dans le cadre de rencontres de l’amitié judéo-musulmane, auxquelles j’ai décidé de ne plus participer. Ce type est un “faux-derche”, un hypocrite mielleux. Je pense effectivement que Mr Juppé se fait avoir par lui, ou alors… Sa sympathie, et plus, pour les Frères Musulmans ne fait pas de doute.

En revanche, toujours dans Libération il explique qu’ « il faut que l’histoire de la France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane aujourd’hui ».

Pour un gouvernement qui trouve l’histoire de France « contestable idéologiquement », cela valait bien les honneurs de la légion.

L’islamiste Tareq Oubrou, nommé Chevalier de la Légion d’honneur

Le CBSP, organe de collecte du HAMAS en France

Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux : « Cette affaire va laisser des séquelles »

Aurélie Filippetti déclare l’histoire de France « contestable idéologiquement » et annule le projet de la Maison de l’Histoire de France

© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info



Le CRIF mal à l’aise avec la Légion d’honneur de Tareq Oubrou

Ouma.com : Tareq Oubrou nommé Chevalier de la Légion d’Honneur :
"Si la Légion d’Honneur continue d'attiser les convoitises, d’autres la refusent catégoriquement, à l’instar du célèbre auteur de BD Jacques Tardi qui l’a récemment balayée d’un revers de main au nom de la préservation de son indépendance, rejoignant ainsi la liste des refus illustres, tels que ceux de Louis Aragon, Albert Camus, Claude Monet, Hector Berlioz, sans oublier Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Des vetos, aux motivations diverses, qui n'ont pas manqué de panache, auxquels celui d’un homme de foi aurait ajouté une autre dimension, celle de l’humilité pleine de grandeur."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire