Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

vendredi 31 août 2012

Chrétiens assassinés et décapités par les islamistes en Syrie




La confusion ne règne pas qu’à Damas : elle règne dans nos esprits, alimentée par ce qu’il faut désormais qualifier d'intox et de bourrage de crâne par les médias occidentaux. Par exemple, ce qu’on appelle la « guerre civile », me semble être aujourd’hui une guerre que l’étranger (Arabie Saoudite, Qatar, États-Unis, etc…) mène contre le régime syrien – quoi qu’on pense de ce dernier par ailleurs – et pour des buts apparemment contradictoires (ce que souhaite l’Arabie Saoudite n’est pas exactement ce que veulent les États-Unis…). Dans cette confusion qui règne, une chose est sûre : les chrétiens du Proche-Orient vont en faire les frais, et les gros frais ! On voit déjà que les chrétiens irakiens qui s’étaient réfugiés en Syrie pour se protéger des islamistes, doivent désormais fuir la Syrie pour ce protéger de ces mêmes islamistes… Où vont donc pouvoir se réfugier les chrétiens proche orientaux, ceux qui n’auront pas été massacrés ? Voici une dépêche de l’Agence Fides qui apporte de nouvelles informations sur le sort des chrétiens damascènes. Après la Tunisie, l’Égypte et la Libye, c’est la Syrie qui est menacée du joug islamiste.

SYRIE - Attentat à la bombe durant des obsèques et famille entière décapitée - chrétiens et druzes pris pour cible à Damas

Damas (Agence Fides) – Un attentat terroriste a frappé hier, 28 août, des fidèles chrétiens et druzes innocents dans le quartier de Jaramana, un faubourg de Damas. À 14h00, une bombe placée à bord d’une automobile a explosé au passage d’une foule de fidèles – familles, personnes âgées, femmes et enfants – qui se dirigeait vers le cimetière pour procéder à la sépulture de deux jeunes. Ces derniers étaient morts la veille, 27 août, victimes eux aussi d’une bombe artisanale. Alors que la foule, une fois célébrées les obsèques, accompagnait les corps vers le lieu de la sépulture, un taxi a explosé causant 12 morts – d’autres sources parlant même de 27 – dont 5 enfants et plus de 50 blessés graves. A Jaramana, vivent environ 600.000 personnes, presque toutes appartenant aux minorités religieuses. Y vivent en effet 250.000 chrétiens (assyriens, arméniens, chaldéens, melkites, orthodoxes et d’autres confessions) outre à des druzes et à quelques 120.000 réfugiés irakiens ayant fui en Syrie au cours de ces dernières années.

Ainsi que l’indiquent des sources de Fides à Damas, les chrétiens subissent une forte pression de la part de groupes armés djihadistes dans les faubourgs de Jaramana (dans le sud-ouest de Damas) et de Zamalka (dans le sud-est de la cité). Aujourd’hui, à Zamalka, une famille de chrétiens arméniens a été retrouvée massacrée, tous les membres de la famille ayant été horriblement décapités. L’exécution fait penser à l’action de radicaux islamiques salafistes.

De tels actes, qui frappent des innocents, ont provoqué l’indignation et le trouble au sein de la communauté chrétienne. Un responsable de la communauté catholique latine de Damas, qui demande à conserver l’anonymat, déclare à Fides : « Il s’agit d’actes terroristes. Nous ne savons pas qui se cache derrière. Dans tous les cas, il s’agit de groupes qui veulent détruire la Syrie. Des bandes armées djihadistes ont commencé à semer la terreur. Le fait est qu’en Occident aussi les chrétiens sont souvent représentés comme des amis du régime ou des collaborateurs de la répression mais il n’en est rien. Les chrétiens vivent avec la population syrienne et veulent seulement la paix. Mais cette propagande fournit aux groupes terroristes, infiltrés parmi les rebelles, un prétexte pour nous attaquer ».

1 commentaire:

  1. Pourquoi les Occidentaux ne condamnent-ils pas les attentats commis en Syrie ?

    Comment les Occidentaux condamneraient-ils les attentats en Syrie puisque cette prétendue guerre civile est en fait une guerre que mènent ces "Occidentaux" et leurs alliés saoudiens et qataris contre le régime syrien…

    Certes "Occidentaux", Saoudiens et Qataris ne visent pas les mêmes objectifs… La confusion est grande… Beaucoup de Français restent encore sensibles à une proximité avec le Liban en conflit larvé avec la Syrie… Il est affligeant de constater les positions d’un journal comme "Présent" qui, dans un monde changeant, ne prend toujours pour référence que "L’Orient le Jour"… Il est désolant de constater les vues d’arrière garde de Mitt Romney inféodé à Israël et qui considère toujours la Russie comme son premier ennemi géopolitique…

    Dans cette confusion Israël a beau jeu de laisser discrètement pourrir la situation… Attiser les courants islamophobes… Faire en sorte que s’étende à l’Europe le climat qui prévaut entre Israël et les Palestiniens… L’hystérie qui règne sur de nombreux forums dès qu'il s'agit de l'islam en serait un témoignage flagrant… Cette islamophobie qui masque les manigances sionistes et francs-maçonnes… L’islamophobie, le piège sioniste…

    En 1989 tombait le Mur de Berlin… Israël reste la dernière séquelle de la Seconde Guerre mondiale…

    Serions-nous à nouveau entrés dans une "drôle de guerre" ?

    Pourquoi ne pas relire Louis-Ferdinand Céline, et d’abord "Bagatelles pour un massacre" ? Assurément une très saine lecture… Éveil assuré !

    RépondreSupprimer