Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 30 novembre 2011

Madagascar : prudence… très forte insécurité

Le quai d’Orsay a mis à jour sa fiche "conseils aux voyageurs" pour recommander la plus grande prudence aux personnes étrangères en séjour à Madagascar : la sécurité dans l'île, en proie à de fortes tensions sociales, est de moins en moins assurée ; les vols et les agressions sont en constante recrudescence.

La persistance de tensions politiques peut générer des rassemblements à risque dans la capitale.

La sécurité des personnes et des biens n’est toujours pas assurée et nécessite certaines précautions : fermeture des portes (immédiate après installation dans le véhicule) et des vitres des véhicules, de jour comme de nuit, dans la capitale, vigilance dans les lieux touristiques en ne portant pas d’objets pouvant attirer la convoitise (même jugés sans valeur).

Les déplacements interurbains à Madagascar sont possibles mais toujours fortement déconseillés de nuit.

Une importante augmentation des vols et des agressions a été constatée à Nosy Be, notamment sur la route reliant l’aéroport de Fascene à la capitale Hellville. En conséquence, il est recommandé de ne circuler qu’en véhicule fermé (minibus, taxi, voiture particulière), portes verrouillées. Il est formellement déconseillé de se déplacer sur cet axe à pied, à bicyclette ou en véhicule motorisé à deux roues, à toute heure.

Il est recommandé de se munir d’une assurance rapatriement et de s’inscrire sur Ariane, service gratuit mis disposition par le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, qui permet aux voyageurs qui le souhaitent de communiquer des données relatives à leurs voyages à l’étranger.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire