Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

vendredi 9 décembre 2011

Hitler, un modèle toujours vivant… pour ceux qui préparent la prochaine guerre mondiale ?


Sur son excellent blog, Serge Adam propose une vidéo : « Comment le fascisme conquit le pouvoir », de la série Apocalypse diffusée sur France 2 au dernier trimestre 2009. Ce documentaire de plus de cinq heures, en six épisodes, sur la seconde guerre mondiale a connu une très large audience : six à sept millions de téléspectateurs ont en effet regardé cette série, précédée d’un très fort battage médiatique… Une série documentaire qui suscite de nombreuses critiques… Celles de Serge Adam ou encore de Philippe Schmet, « Apocalypse » ou la négation de l’esprit critique, ou de Lionel Richard, « Apocalypse » ou l’histoire malmenée

Mais l’intérêt majeur de cette vidéo réside dans l'invitation à une confrontation au contexte international présent, de crise économique sans issue prévisible, de faillite annoncée des principales économies occidentales et en premier lieu des États-Unis d’Amérique, de guerres larvées engagées par ces pays occidentaux vacillants contre des pays souverains... au nom d’une idéologie, de prétendus droits de l’homme, de l'humanitaire… Populistes, idiots-utiles du sionisme… La montée de l'islamophobie étant la manifestation la plus éclatante et la plus imbécile de cette nouvelle croisade…

Il suffit d’écouter, avec un minimum d’autonomie intellectuelle, n’importe quel journal télévisé dit d’information pour se convaincre que ces journaux ne sont pour l’essentiel faits que de propagande… et d’ingérence dans les affaires intérieures de pays souverains… Ces tout derniers jours : critique du déroulement d’élections en Russie et campagne de presse ciblée pour affaiblir Vladimir Poutine… prétendues informations sur la Syrie, l’Iran… dénonciation du concept de crime de lèse-majesté en Thaïlande… [On mesurera tout le pathétique et le ridicule d’une telle dénonciation, lorsque cette démarche est le fait de Français et de la presse française, quand on sait qu’en France c’est le Président qui de lui-même s’avilit en proférant des propos bassement orduriers à l’encontre de provocateurs toujours impunis, tel le célèbre : « casse-toi pauvre con »  (labellisé par Wikipédia !)] … … Mais on occultera volontiers les drames quotidiens vécus par les Palestiniens… Voire la misère qui gagne les peuples d’Europe…

Les années 30, le contexte actuel : de grandes similitudes… à méditer…




"Comment Hitler s’attaqua au chômage et relança l'économie allemande", traduction française sur le blog de Henri-Émilien De Thulé « France Éternelle »  de l'article de Mark Weber : "How Hitler Tackled Unemployment and Revived Germany’s Economy".


Joachim Fest, éminent journaliste et historien allemand, a passé en revue la vie de Hitler dans une biographie renommée et exhaustive :
« Si Hitler avait succombé à un assassinat ou à un accident à la fin de 1938,
peu hésiteraient à le reconnaître comme l’un des plus grands hommes d'État allemands, bienfaiteur de l'histoire allemande. »

Ainsi, dans le contexte actuel, Hitler deviendrait une référence majeure incontournable… Pour tous, certes pas dans les mêmes intentions et se fondant sur les mêmes aspects de son action…
- Le racisme et l’élimination : référence perfidement inavouée, parfois inconsciente, en arrière plan mais bien toujours présente chez les populistes, chez tous ceux qui agitent l’épouvantail islamiste, ceux qui veulent instaurer cet Ordre sioniste mondial…
- Son action au service du redressement national de l'Allemagne : référence qui, dans le contexte de crise économique et sociale actuel, commence à s’imposer chez ceux qui réalisent les méfaits de ceux-là et s’emploient à se battre pour la survie des libertés, le respect de la diversité, et d’abord lutter contre la misère qui gagne notre Europe…

*   *
*


Document venant étayer et confirmer les analyses précédentes

Louiza Hanoune à la Conférence internationale d'urgence « Contre les guerres d’occupation, contre l’ingérence dans les affaires internes des pays, en défense de l’intégrité et la souveraineté des nations » :
Les interventions des participants à la Conférence internationale d'urgence intitulée « Contre les guerres d’occupation, contre l’ingérence dans les affaires internes des pays, en défense de l’intégrité et la souveraineté des nations » organisée ce 10 décembre à Alger, reflètent la vision diplomatique algérienne dans le dossier des révolutions des pays arabes et l'ingérence étrangère dans ces pays. Affirmant que l'ingérence étrangère dans les pays arabes sous divers prétextes est un prélude pour organiser le pillage des richesses, la secrétaire du Parti des travailleurs, Mme Louisa Hanoune, a affirmé lors de son intervention à l'ouverture de la conférence tenue conjointement avec l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) à l'hôtel Safir (ex-Aletti) que cette intervention est un « prélude » au droit des grandes puissances d'intervenir militairement.
Plus explicite, elle a affirmé que l'ingérence humanitaire sous divers prétextes est le prélude au droit pour les grandes puissances de s'immiscer dans les affaires internes des pays, d'intervenir directement sous couvert de l'OTAN pour organiser le pillage systématique des richesses naturelles et ressources des peuples et garantir de nouveaux marchés aux multinationales. Selon la secrétaire générale du PT, l'ingérence dans les affaires internes des pays réside en outre dans l'attitude de la première puissance mondiale, les USA qui, en niant les souverainetés populaires et l'histoire de chaque pays, « décrète que les peuples du Maghreb et du Moyen-Orient doivent s'inspirer du modèle islamique turc ». Pour Mme Hanoune, le message des grandes puissances qui « prétendent diriger le monde » est que « aucune nation n'est à l'abri ».
Elle s'est interrogée justement sur la possibilité de l'existence du processus d'« afghanisation » de plusieurs pays du Maghreb et du Moyen-Orient. La conférencière a déclaré que l'Amérique, avec le soutien de la France, a réussi à faire des régions du Maghreb et d'Orient un modèle de l'islamisme turc.

Le mouvement islamique, a-t-elle ajouté, n'aurait jamais pu l'emporter en Égypte, en Tunisie et au Maroc, sans le soutien de l'impérialisme américain. La leader du PT a affirmé que l'Algérie s'est lancée aujourd'hui dans un processus de reconstruction démocratique. Le pays enregistre à cet effet une nouvelle dynamique de revendications sociales, mais de manière pacifique.

L'intervenante a relevé que l'Algérie a adopté une politique provocatrice envers les pays occidentaux, qui sont obligés d'appliquer une politique d'austérité pour servir les intérêts de certains groupes privés. L'Algérie a affiché ses objectifs pour relancer l'industrie du pays en se basant sur des politiques avantageuses comme celle adoptée dans les accords de partenariat avec des investisseurs étrangers, et qui limite leurs actions à 49% contre 51% pour les partenaires locaux.

La politique algérienne dérange les impérialistes

Ces mesures prises par l’État algérien, a affirmé Mme Hanoune, dérangent beaucoup les intérêts des pays européens et de l'Amérique, particulièrement après le refus de l'Algérie de l'établissement de la base d'Africom qui constitue selon elle « un danger et un risque d'intervention étrangère ».

La première responsable du PT est revenue sur l'intervention étrangère dans plusieurs pays arabes et africains, notamment au Soudan, qui s’est soldée par une division du pays en 2010, la Somalie qui crève dans la misère, et l'Irak devenu un gisement de richesses naturelles pour l'Amérique.

Dans le même sillage, elle revient sur le « malheur » du pays voisin, la Libye. L'ingérence étrangère dans ce pays a été initiée à cause de ses richesses naturelles. Les pays de l'OTAN ont détruit toutes les institutions importantes du pays et font croire que leur reconstitution nécessite des budgets non négligeables afin de profiter du pétrole et des richesses de ce pays, comme ce fut le cas en Irak.

« Le peuple irakien a payé très cher l'intervention militaire des pays de l'OTAN », renchérit-elle. Évoquant le dernier triomphe du courant islamique dans les pays arabes, Louiza Hanoune est convaincue que c'est la nouvelle méthode trouvée par l'impérialisme américain pour s'incruster dans les affaires de ces pays, qui constituent une cible.

Pour sa part, la secrétaire générale de l'UGTA a souligné que c'est la première fois que les militants du PT et les adhérents à l'UGTA organisent ce genre de rencontre pour dire qu'il y a des forces qui refusent cette forme de colonisation, ajoutant que « les Occidentaux appliquent ce qui les arrange et rejettent ce qui ne les arrange pas ».

À rappeler que cette rencontre d'envergure a regroupé des responsables politiques et syndicaux, des universitaires des pays du Maghreb et du Sahel, ainsi que des pays participant à l'offensive des interventions militaires étrangères. Les intervenants des 105 pays participants ont partagé les positions du PT vis-à-vis de l'intervention étrangère dans les pays arabes.

1 commentaire:

  1. Les sources pour cet article (Daily Telegraph, etc.) sont disponibles ici:

    http://pascasher.blogspot.com/2013/10/hitler-pour-la-paix-contre-la-guerre-de.html

    RépondreSupprimer