Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux faits…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 2 mars 2022

Sārnāth : où le Bouddha tint son premier sermon après l’Éveil…





Sarnath, proche de Varanasi (Bénares), la ville la plus sacrée de l'Hindouisme…

Sārnāth, le Bouddha après avoir atteint l'illumination y a tenu son premier enseignement à ses cinq premiers disciples (Quatre Nobles Vérités), ainsi que son deuxième enseignement (l’absence de ‘Soi’)... Asanha bucha qui a lieu le jour de la pleine lune du huitième mois lunaire [en juillet de chaque année]…

Sarnath est le lieu où le Bouddha retrouva ses cinq compagnons d’ascèse et où il mit en mouvement la roue du Dharma (Dharmachakrapravartana).

Le nom Sarnath vient de Saranganatha, qui veut dire le Seigneur des biches. Dans une vie antérieure, le Bouddha, qui était alors un cerf à la tête d’un troupeau de biches, offrit au roi sa vie en échange de celle d’une femelle sur le point de mettre bas qu'il venait de capturer. Le roi fut impressionné par l’altruisme du cerf et se sentit si coupable qu’il décida de créer un sanctuaire le Parc des Biches (Mrigadaya) où les animaux pourraient s’ébattre en paix et en sécurité. Le Parc des Biches devint par la suite réputé auprès des sages comme un lieu paisible et propice pour la méditation, et de nombreux Rishi le fréquentaient.

Peu avant la venue en ce monde du prince Siddhartha, les dieux descendirent sur terre pour annoncer sa venue aux cinq-cents sages qui pratiquaient dans le Parc des Biches. À l’écoute de cette nouvelle, les cinq-cents sages entrèrent dans le nirvana, ne laissant derrière eux que des reliques par lesquelles le sol fut consacré. Le lieu est de ce fait aussi appelé Rishipatana.

C’est dans le Parc des biches que le Bouddha donna son premier enseignement à ses cinq compagnons, Kaundiya, Vaspa, Bhadrika, Mahanaman et Asvajit. Il expliqua les Quatre nobles Vérités, le Sentier octuple et les Douze liens de la production interdépendante. D’abord Kaundiya, puis ses quatre autres amis, obtinrent immédiatement l’Éveil, et réalisèrent le sens ultime de l’enseignement au moment même où il leur était transmis. La Suprême communauté (Arya Sangha) était dès lors établie, et les Trois joyaux présents pour guider les générations futures. De nos jours encore, on considère qu’une communauté monastique existe lorsque cinq moines pleinement ordonnés sont présents en un même lieu. Sarnath devint à partir de ce moment un lieu sacré pour tous les bouddhistes, symbole de la transmission du Dharma et de la fondation de la Sangha.

Peu de temps après le premier enseignement, une cinquantaine de jeunes hommes de la noblesse de Varanasi devinrent membres de la communauté naissante, portant le nombre de disciples à soixante. Tous atteignirent rapidement l’état d’Arhat. Le Bouddha les encouragea à voyager à travers le pays et à partager leur expérience avec les gens qu’ils rencontreraient.

Le Bouddha revint à plusieurs reprises à Sarnath et y donna d’autres enseignements tels que le Buddhapitaka-duhshilanigraha-sutra sur la conduite morale (ou sur les règles de moralité) que doivent suivre les moines et les moniales. Plusieurs autres sutras furent aussi transmis non loin de Sarnath, dans les environs de Varanasi, tels que le Adhyasayasamodana-sutra sur le karma, qui fut prononcé à l’intention d’un groupe de bodhisattvas dont les esprits s’étaient laissé distraire par les plaisirs mondains.






Le Dhāmek Stūpa










































*   *   *

Swastika, littéralement : de bon augure...

Une symbolisation de la Roue dans le bouddhisme, roue du Dharma, de l’ensemble des Enseignements... Dextrogyre, symbolise initialement le mouvement du Soleil. C’est aussi le sens des circum-ambulations autour d’un stūpa, généralement trois : l’une pour chacun des trois joyaux, Bouddha, Dharma, Sangha...





*    *    *


























*    *    *
Retour à Bénarès…
Saint Thomas, apôtre et évangélisateur de l’Inde à Bénarès !...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire