Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 23 mai 2018

Dominique de Villepin… hors du caniveau mondialiste



Alors que s'abattent sur la France les ténèbres du régime de Macron et autres larbins d'Attali, avec peine nous cherchons des hommes - un homme - d'État hors du caniveau mondialiste… Dominique de Villepin serait-il cet homme inespéré ? C'est avec un grand bonheur - et la nostalgie d'un certain 14 février 2003 - que nous écouterons à nouveau Dominique de Villepin…




Dominique de Villepin retrouve l'inspiration de son mémorable discours du 14 février 2003 à l’ONU quand au nom de la France il tenu tête aux État-Unis qui attendaient la complicité de la France pour attaquer l’Irak… Le diplomate articule toujours son discours en deux temps… D’abord faire consensus… puis mettre un bémol. Un bémol, essentiel.  Ainsi : « il faut que l’Europe s’unisse »… dans une union élargie avec la Russie face aux États-Unis…

Dominique de Villepin ne voit dans l’élection de Macron qu'un accident dans une Europe où émergent de toutes parts des politiques nationales… En Italie, récemment… Le réveil des Nations est un mouvement de fond en Europe…  L’Europe n’y échappera pas sauf à se réformer.

Jacques Chirac, reste le dernier à avoir affirmé la souveraineté de la France face aux Américains… Cette France et l'Europe conjointement avec la Russie et la Chine doivent congédier les Américains… Ces Nations en ont les moyens…

Dominique de Villepin aurait-il retrouvé son inspiration du 14 février 2003 ?











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire