Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 5 décembre 2016

Guerre d'Algérie : "Les Oublis de l'Histoire !"



Le 5 décembre à Paris s’est déroulée une manifestation patriotique intitulée “1 000 drapeaux pour 100 000 morts”, un hommage aux 75 000 Français de souche nord-africaine et aux 25 000 soldats français tués durant la guerre d’Algérie qui n’a pas pris fin à la date du 19 mars 1962. Pour prolonger les rassemblements et les cérémonies organisées partout en France, en partenariat avec le Secours de France, TV Libertés consacre une émission spéciale aux “Oublis de l’Histoire”. Spécialistes, anciens combattants, historiens et responsables associatifs se succèdent pour nous faire revivre cette page de l’Histoire de France et rétablir la vérité. Les interventions des invités et les débats sont articulés autour d’un grand film documentaire “Le destin d’un capitaine”, portrait d’un officier SAS, emblématique de sa génération. Un document exceptionnel, récit d’une aventure humaine tout aussi exceptionnelle ! TVvLibertés et le Secours de France vous proposent une émission spéciale pour rendre hommage aux combattants français, aux rapatriés et aux Harkis.




Les collabos de ces égorgeurs du FLN : plus lâches que les lâches fellaghas…

Un soldat témoigne : "Au siècle dernier en Algérie française"… La lâcheté récurrente des égorgeurs du FLN dits "moudjahidine"…

El Moudjahid du 27 août 2012 - Hommage à Francis Jeanson et aux porteurs de valises : La résistance au cœur de la France gaullienne

Témoignage d'un soldat métropolitain enlevé par le FLN en juillet 1962

Konigsberg : Les grosses lopettes socialopes porteuses de valises du FLN

Médiapart : Pathétique provocation, une valise verte pour Jean-Claude Paupert, traître du Réseau Jeanson

Oasisfle.com : Les traîtres à jamais inscrits sur les tablettes de l'infamie





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire