Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 27 novembre 2016

L'Armée arabe syrienne progresse toujours… Hanano libéré… Alep-Est coupée en deux !…



Des images qui ne seront jamais diffusées dans la presse occidentale. La population de Hanano dans Alep-Est, des Syriens, des vrais, dignes, est soulagée et heureuse de la fin de son calvaire, otage des takfiris.
On notera la simplicité avec laquelle le Tigre, le général Souheil al-Hassan [سهيل الحسن (النمر)], commandant des Forces Spéciales, s'entretient avec ces civils nouvellement libérés… La sérénité de chacun affiche une totale confiance en une victoire toute proche…

Avant l'attaque, l'Armée arabe syrienne a évacué des dizaines de familles du quartier Hanano à Alep-Est




Encore quelques heures et la poche d'Alep-Est occupée par l'armée d'invasion de l'OTAN et les djihadistes sera coupée en deux…



Alep-Est coupée en deux !



Fini le djihad ! Ces "touristes" rentreront bientôt, chacun dans son pays d'origine…




Les "modérés" à Fabius et agents de l'OTAN font de la formation - Le groupe français ISIS de Raqqa met le turbo sur la com à destination des cellules dormantes en France, comment fabriquer des explosifs dans sa cuisine, comment choisir et utiliser ses couteaux… Le responsable de l'opération est identifié sous le nom de "Abu Suleiman al Faransi".



samedi 26 novembre 2016

Violence conjugale - Violence médiatique





Violence conjugale. Violence médiatique.
C'était ce 25 novembre, célébration du martyre de Sainte Catherine d'Alexandrie, jour devenu par la rage franc-maçonne destructrice de toute référence au christianisme une journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes…
Le hasard a voulu que ce matin-là je rencontre une vieille connaissance féminine… Échange de banalités… Dernières péripéties de chacun…
Revenant récemment de Syrie, j'en viens à afficher mes espoirs nés de l'élection de Donald Trump… Une avalanche de reproches quant à mon intérêt pour ce personnage me submerge alors… Y déferlent tous les arguments débités par les médias contre Trump… Depuis ses juteuses affaires jusqu'à bien sûr son supposé mépris de la gent féminine… Se déchaînent toutes ces allégations maintes fois entendues ou lues rabâchées par les médias… Tout y passe et rien d'autre, sans aucune justification quant à une implication particulière de l'intéressée… Je lui rappelle que mon espérance est motivée pour des raisons précises et liées à une attention et un engagement personnels face à des faits concernant le Moyen-Orient, la Syrie surtout. Ma préférence est claire et précise quant à un point particulier d'un programme répondant à un choix personnel. Ma furieuse n'y entend rien et reste campée dans ses généralités médiatiques… Elle a entendue, elle sait donc. Elle est informée.
De nos échanges aucune allusion à cette journée universelle des violences faites aux femmes… Ni l'un ni l'autre sans doute ne savait ce matin à quelle cause était dédiée cette journée…
Ce n'est que plus tard, désolé d'une telle incompréhension hargneuse que m'est venu ce rapprochement entre deux violences : celle affectant les femmes, le plus souvent dans un cadre conjugal ; celle émanant de la propagande…
Violences toutes deux occultées… Si rarement une violence conjugale est dénoncée, encore plus rarement est dénoncée une violence de la propagande médiatique. Sont-elles réellement perçues ? Comme nombre de femmes identifieront inconsciemment une violence conjugale à de l'amour, l'immense majorité des auditeurs et lecteurs des grands médias identifient la violence de la propagande infligée à de l'information…
Violence de l'amour. Violence de l'information.
À quand une journée mondiale contre la violence de la propagande médiatique ?






lundi 14 novembre 2016

Hymne royal en hommage à Sa Majesté feu le Roi Bhumibol Adulyadej







Ce film a été enregistré lors de cet événement historique le 22 octobre 2016 sur Sanam Luang, le chœur d'une foule immense entonnant l'Hymne royal. Des centaines de milliers de personnes étaient alors réunies sur cette esplanade pour chanter l'Hymne royal en hommage à Sa Majesté feu le Roi Bhumibol Adulyadej. Un réalisateur et scénariste éminent, le Prince Chatrichalerm Yuko, le compositeur Somtow Sucharitkul et leurs équipes ont collaboré à la production de ce film et sa musique. Le film sera présenté dans les salles de cinéma et à la télévision dès ce 14 novembre.



L'Hymne royal entonné par des centaines de milliers de Thaïlandais sur Sanam Luang



samedi 12 novembre 2016

Après la victoire de Donald Trump, la ville d'Alep près d'être totalement libérée…



Said Hilal Alcharifi à Damas, journaliste au quotidien Tishreen

Ce matin, 12 novembre, Said Hilal Alcharifi a posté sur son compte Facebook le message suivant :

"Affolé par la victoire de son successeur inattendu au bureau ovale, le mollah cheikh Barack Hussein Obama n'a pas seulement tourné le dos à ses djihadistes en Syrie, mais il a également ordonné au Pentagone de liquider les dirigeants du Front Al-Nosra, chers au cœur de MM. Hollande et Fabius (qui faisaient du "bon boulot" en Syrie).
Mis à découvert, ces djihadistes essaient de fuir Alep depuis ce matin, mais ils se trouvent pris entre l'enclume des forces spéciales US qui les pourchassent en ce moment comme des sangliers et le marteau des forces terrestres de l'Armée arabe syrienne et ses alliés libanais, qui les attendent sur tous les carrefours incontournables pour les envoyer rejoindre leurs 72 Houris.
Les cadavres de ces pourritures laissés à la belle étoile sont estimés à quelques centaines pour aujourd'hui. La grande bataille d'Alep a bel et bien commencé pour en finir définitivement avec le terrorisme créé par le mollah cheikh Obama et la vipère Kilary.
La victoire est plus proche que jamais.
Vive ma Syrie, ma grande nation qui a tenu tête à l'OTAN durant plus de cinq ans de guerre.
Vive la Russie aussi. Sans elle on ne serait pas là à diffuser des informations depuis Damas."



Le président Donald Trump, dans un entretien exclusif donné au Wall Street Journal confirme que sa priorité est le terrorisme islamique et non le président syrien Bachar al-Assad. Le président élu veut donc tenir ses promesses en matière de politique étrangère. Dès hier l’administration syrienne avait précisé qu’elle travaillera avec la nouvelle administration américaine moins hostile.

Alors, les Obama et Clinton se hâtent d'effacer les traces de leurs méfaits avant de passer le pouvoir au président Donald Trump… Quand Hillary Clinton supprime ses mails, infiniment plus compromis Obama ordonne de liquider les chefs de l'islamisme, ses hommes de mains ceux qu'il a soutenus, armés et financés contre la Syrie légitime de Bachar al-Assad !…
Obama ordonne de liquider les chefs du Front al-Nosra… Nicolas Sarkozy avait agi de même contre Mohamed Mérah, dès qu'il a voulu parler il s'est fait flinguer !

Imaginons ce pauvre Flanby ayant sollicité un entretien téléphonique d'allégeance et recevant cette déclaration d'intention en pleine gueule… Désemparé, plus de maître…  Abandonné face à ses responsabilités criminelles…

C'est moins réjouissant pour ceux qui vivent en Europe et vont subir les effets de la politique imbécile conduite par leurs dirigeants à l'égard de la Syrie…
Les barbus d'al-Qaïda et de l'État islamique bien que fêlés et gorgés de Captagon ne sont pas pour autant totalement cons… Désormais poursuivis par Obama avant d'être exterminés par le président Donald Trump, ils tentent déjà de fuir par tous les moyens les zones devenues insalubres pour eux… Et où vont-ils se répandre ? Dans ces pays dont les dirigeants les ont armés et financés. Ainsi va s'étaler au grand jour la politique irresponsable et criminelle des dirigeants européens, non seulement à l'égard de la Syrie mais également contre leurs propres peuples. Tous passibles d'une condamnation pour haute trahison par les tribunaux de leurs pays. Flanby et Fabius traduits devant la Haute-Cour ce n'est plus un rêve. À moins qu'ils ne choisissent de fuir - comme dans le passé Idi Amin Dada - en Arabie saoudite… Flanby et Fabius bientôt réfugiés à Djeddah : ce n'est plus un gag !


LA GIFLE ! Syrie: Donald Trump dans le Wall Street Journal dit que sa priorité est Daesh et non Assad


Syrie : Barack Obama veut finalement abattre les dirigeants du Front al-Nosra, lié à Al-Qaïda

Obama ordonne de liquider les chefs du Front al-Nosra


François Asselineau analyse l'élection de Donald Trump, président des États-Unis



François Asselineau, président de l’Union Populaire Républicaine (UPR)
analyse le séisme historique de l'élection de Donald Trump, à la Maison Blanche




https://www.facebook.com/upr.francoisasselineau/



vendredi 11 novembre 2016

Les promesses du président Donald Trump



Les promesses du président Donald Trump (306 délégués en sa faveur contre 232 à la partie adverse)… Enregistrons-les… Espérons… En attendant leur réalisation effective !




Boris Le Lay : "Si vous voulez comprendre pourquoi l'oligarchie tremble de peur devant Trump et pourquoi les médias du système se déchaînent contre lui, écoutez absolument ces 5 minutes de discours".


Le Saker francophone : Trump président - les risques et les chances