Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 25 septembre 2016

Magistral réquisitoire contre l'œuvre destructice de la France du traître DeGaulle



25 septembre : journée des Harkis
Ni oubli, ni pardon
Que l'infâme DeGaulle soit maudit à jamais !


« … Que les Français, en grande majorité aient, par referendum, confirmé, approuvé l'abandon de l'Algérie, ce morceau de la France, trahie et livrée à l'ennemi, qu'ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d'Algérie, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n'ait été fait pour les protéger : cela je le pardonnerai jamais à mes compatriotes : La France est en état de péché mortel.
Elle connaîtra un jour le châtiment. »
Maréchal Alphonse JUIN, 2 juillet 1962
Voilà que cette malédiction s'accomplit…

Tous ceux qui auront écouté cet enregistrement en entier, malgré ses deux heures et plus, auront compris qu'en France rien de durable ne pourra se faire, autant dans le choix des institutions que de ceux qui les servent, tant que le mythe gaulliste, ses tenants et aboutissants n'auront pas été éradiqués… Refuser cette éradication c'est être complice de ceux qui ont fait, continuent à faire, feront encore le malheur de la France. Prétendre restaurer un minimum de dignité nationale sans ce nettoyage de la France du gaullisme c'est pédaler dans la choucroute…

Flanby s'affirme de plus en plus fermement comme le clone politique de DeGaulle ! Flanby par sa démission face à ses responsabilités de chef de l'État offre aux séquelles des méfaits de DeGaulle l'opportunité d'exhaler tous leurs miasmes… Ainsi l'on se retrouve aux pires temps du gaullisme pris dans les rets inextricables de l'ennemi…

Tout comme le maréchal Philippe Pétain a refusé de prendre DeGaulle dans son gouvernement, le président François Mitterrand n'a jamais voulu de Hollande comme ministre. Voilà qui donne à réfléchir !

Tout comme DeGaulle son alter ego en malfaisance, Flanby ce minus est entré dans l'Histoire…
- N'oublions pas que l'Histoire n'est faite que de mensonges… et a de bien mauvaises fréquentations.
- N'oublions pas que DeGaulle responsable de l'égorgement de 250 000 Harkis, soldats de France, est bien lui aussi dans l'Histoire… et la Légende !
Après le coup d'État des gaullistes et des communistes le général (à titre temporaire) déserteur à Londres, sa camarilla et les idiots utiles ont embarqué la France dans son abaissement et sa ruine. La France en subit aujourd'hui, des décennies plus tard, toutes les conséquences avec l'immigration invasion islamique et l'influence néfaste des atlantistes et judéo-maçonniques plus que jamais puissante. Pour sortir du néant dans lequel est plongé le pays, il faudra rompre définitivement avec les mensonges véhiculés par le jugement de Nüremberg en 1945 et surtout par 1789 matrice de tous nos maux.






Manuel Gomez : J'accuse De Gaulle






Dr Jean-Claude Perez : "De Gaulle, l'accélérateur majeur de la décadence occidentale"

La France blanchit son armée en 1944… plus raciste que DeGaulle tu meurs…

R…appel pour un 18 juin !

Dans son délire criminel, DeGaulle avait ourdi l'assassinat du général Raoul Salan

Les collabos de ces égorgeurs du FLN : plus lâches que les lâches fellaghas…

18 juin 2011 à Vitrolles : DeGaulle déserte à nouveau

Christian Estrosi et ses amis…

La trahison de Marine Le Pen, dernier rempart contre l'effondrement de l'ordre établi…

Bécassine s’emmourache de DeGaulle…



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire