Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 1 juin 2016

À tous les déracinés… À tous ceux dont les racines s'asphyxient dans le néant…





À tous les déracinés… À tous ceux dont les racines se meurent, s'asphyxient dans le néant… À tous ceux qui souffrent, essaient de survivre, de s'accrocher à une terre étrangère… ou à leur propre terre qui apparemment ne voudrait plus d'eux. À tous ceux-là dont les bras se tendent vers le Ciel et l'implorent.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire