Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 6 avril 2016

Nuits Debout : Hollande est mort, Tous ses opposants entrent en résonance…

Dans un monde politique en fragmentation tous azimuts…
entrons en résonance !!!




"Toutes les oppositions, de gauche, de droite, d’extrême gauche, d’extrême droite sont en voie d’entrer en résonance, quels que soient leurs rivalités, leurs dissensions, leurs éloignements idéologiques. Ils se détestent tous ? Peu importe. Le système se mettra tant à tanguer qu’il s’effondrera."



HOLLANDE EST MORT,
TOUS SES OPPOSANTS ENTRENT EN RÉSONANCE…

En 1850, une troupe traversant au pas le pont de la Basse-Chaîne, pont suspendu sur la Maine à Angers, provoqua la rupture du pont, pourtant parfaitement solide, par résonance, et la mort de 226 soldats. Pourtant, le règlement militaire interdisait déjà de marcher au pas sur un pont, ce qui laisse à penser que ce phénomène était connu auparavant. Tous les élèves de terminale S ont étudié ce phénomène physique. Essayons de l’expliquer. Une troupe au pas engendre des vibrations d’une certaine fréquence. Pas grave, sauf si ces vibrations entrent en résonance avec la fréquence intrinsèque du pont. Dès lors, les vibrations ne vont pas s’additionner, mais se multiplier, se démultiplier, jusqu’à ce que le pont s’effondre. Il y a quelques années, c’est aussi un pont qui s’effondra aux États-Unis, sous l’effet d’un vent relativement modeste. Les images, impressionnantes, peuvent être vues sur Internet.

Autre exemple, mais sans risque, rassurez-vous : les automobilistes sont souvent irrités par les bruits parasites qui apparaissent à une certaine vitesse du véhicule ou de rotation du moteur. Certaines pièces mal amorties du moteur, ou de la carrosserie, entrent en résonance et émettent des vibrations sonores. L’automobile elle-même, avec son système de suspension, constitue un oscillateur heureusement muni d’amortisseurs efficaces qui évitent que le véhicule n’entre en résonance aiguë. Quel rapport avec le pingouin ? Hollande vit une situation absolument redoutable qui peut mener à l’effondrement du Régime. Toutes les oppositions, de gauche, de droite, d’extrême gauche, d’extrême droite sont en voie d’entrer en résonance, quels que soient leurs rivalités, leurs dissensions, leurs éloignements idéologiques. Ils se détestent tous ? Peu importe. Le système se mettra tant à tanguer qu’il s’effondrera.


*       *       *


Les Nuits Debout ont rassemblé des milliers de personnes quasiment tous les soirs à République, depuis le jeudi 31 mars. L’un des moments les plus marquants est sûrement ce rassemblement du dimanche 3 avril (ou 34 mars) : 23 000 personnes se seraient rassemblées sur la place de la République. Et jusqu’à 100 000 personnes ont suivi les prises de parole et échanges sur Périscope, grâce au relai d’un particulier nommé Rémy Buisine.

Suite à cela, une carte a été mise en ligne avec des Assemblées Générales tous les jours à 18h sur Paris. Les rassemblements devraient s’étendre à d’autres villes en France.

Certains ont même fait la démarche de « constituer », cette pratique que prône Étienne Chouard qui consiste à s’entraîner à écrire des lois et imaginer notre destin commun. C’est une pratique qui est apparemment très réclamée. On appelle ça tout simplement la démocratie. C’est un grand espoir de voir des gens vouloir prendre leur destinée commune en main. Cela va-t-il durer ?

Le risque, c’est peut-être l’instrumentalisation de la lutte par des groupuscules, parfois violents. Nous savons que des policiers en civil peuvent infiltrer les manifs. De nombreux intellectuels et militants dénoncent l’attitude de certains antifas (comprendre « antifascistes »). Jean Bricmont, actif sur FB, l’a lui même reconnu dans un commentaire, soutenu par plus de 40 personnes, sur une publication d’Anthony Rêveur (militant pour la souveraineté nationale et populaire, proche d’Étienne Chouard)


Les policiers ont également un rôle. On a vu les dégâts qu’ils peuvent causer. Il faut espérer que cela ne s’envenimera pas. Le problème avec les CRS, c’est que… c’est leur métier. Difficile de contester ses supérieurs quand on a une famille à nourrir. C’est malheureusement au détriment d’initiatives populaires comme Nuits Debout.

À signaler également que la maire de Paris, Anne Hidalgo, s’est exprimée contre ces Nuits Debout. C’est affligeant. Les gens ont besoin de se rassembler et on les en empêche, prétendûment parce que ce mouvement « privatise l’espace public ». Mais en laissant un petit groupe de dirigeants décider de tout, qui privatise ? La rue est à tout le monde.

2Pac disait : « Ils ont de l’argent pour la guerre mais ne peuvent pas nourrir les pauvres. » Dans cette phrase, tout est résumé. L’élite politico-économico-médiatique nous impose un monde suicidaire : la dégradation des sols (et donc de nous-mêmes) par les pesticides et les guerres qui instrumentalisent les peuples.

Vouloir empêcher un mouvement de démocratie directe, comme ça se faisait à Athènes, en débattant sur la place publique, est une énième preuve que nos dirigeants sont loin d’être démocrates. Ça emmerde les puissants, les riches, les dirigeants, les cumulards, les PDG. Pourtant, on ne veut pas vous embêter. On veut juste partager pour que tout le monde survive. Parce que y en a « ras-le-cul » de croiser des mendiants dans le métro.

« C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. » (Montesquieu)

Tendresse et éducation populaire.

Shaman


Cercle des Volontaires - Mardi 36 mars 2016 : une (R)évolution à Paris ? Suivez-la en direct !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire