Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mardi 8 septembre 2015

Hollande ne dit vrai que sur ce qu'il tait : son soutien indéfectible à al-Qaïda, al-Nosra













Hier, Flanby aura encore ouvert son claque-merde pour pas grand chose… De l'enfumage… Qu'il n'aime pas le Président Bachar al-Assad et qu'il en fasse une affaire personnelle, chacun le sait… L'origine de sa rancœur remonte vraisemblablement aux mensonges effrontément colportés concernant les "agressions contre son peuple" du Président Bachar al-Assad, aux propos de son ministre des Affaires étrangères dénonçant le "boucher de Damas"… Autant d'assertions clairement démenties par les faits. Tels des enfants boudeurs, Flanby et sa bande s'enferrent dans leurs mensonges et vouent une haine éternelle à ceux qui leur ont claqué un démenti. On ne prétend pas gouverner un pays avec des enfantillages… Enfantillages encore lorsqu'ils taisent obstinément la vérité… Ils n'aiment Bachar parce qu'ils l'ont calomnié à tord, soit. Ils dénoncent "Daesch", comme ils disent, autrement dit le prétendu État islamique, et veulent aller le frapper… Annoncent qu'ils sont allés faire des vols de reconnaissance sur les territoires occupés par l'État islamique alors que le jour où ces sorties aériennes sont sensées avoir débuté dans toute la région sévit une tempête de sable d'ampleur exceptionnelle… Qu'ont-ils vu ? L'important c'est bien évidemment l'annonce.

Tout menteur s'enferre dans son affabulation, dis-je. Tout menteur s'enferme aussi dans le silence de ses fautes les plus graves. La seule chose importante d'une prétendue conférence de presse c'est ce qui n'a pas été dit. À aucun moment il n'a été question d'al-Nosra… Or al-Nosra, du groupe al-Qaïda, qualifié "terroristes modérés" reçoit toujours le soutien en armes et moyens logistiques de ceux actuellement aux affaires en France… Là réside la seule information significative de cette conférence de presse : l'appui à al-Nosra contre le président Bachar al-Assad et un engagement partisan dans la lutte entre les principaux groupes terroristes… Des faits corroborés par Me Damien Viguier, un appui dénoncé par Claude Goasguen dans l'enregistrement, ici rapporté, datant de fin juin 2015 mais toujours d'actualité.


Fabius, complice des djihadistes en Syrie : le procès (Maître Damien Viguier)

Jean-Bernard Pinatel - Géopolitique - Géostratégie - Analyses et débats




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire