Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 18 juillet 2015

TVL : Grand Angle - Jean-Frédéric Poisson de retour de Libye et de Syrie

1 commentaire:

  1. Le mec qui vient nous dire que la situation en Libye est fragile et déstabilisée. Sans blague, le parti politique auquel tu contribues est à l'origine de cette déstabilisation et de cette fragilisation. Un des pyromanes qui vient déplorer qu'il y a le feu. On aura tout vu, il manque pas de culot quand même. Mais tout ça ce ne sont que des mots car le parti politique auquel il appartient ne fait que trahir les intérêts de la France et des Français dans l'action. Il nous dit aussi qu'il y a beaucoup de collègues à lui qui sont de son avis, ah bon, alors comment se fait-il que sous la gouvernance de l'UMP, la guerre en Libye a été décidée. Tout ceci n'est qu'enfumage car comme d'habitude on voit que les mots sont exactement l'inverse de l'action déterminante menée. Sûrement veut-il sauver sa place s'étant aperçu que les Français ouvrent les yeux petit à petit sur les trahisons des politiques au gouvernement ou qui prétendent y accéder.

    RépondreSupprimer