Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mardi 7 juillet 2015

Boris Le Lay : Camel Bechikh, des Frères Musulmans à la CIA : imposture de l'islam français



Boris Le Lay, catholique, breton, nationaliste… à découvrir… et diffuser…





Dans cette vidéo Boris Le Lay explique le rôle joué par Camel Bechikh et son mentor Tareq Oubrou dans la subversion menée par les Frères Musulmans et la CIA en France, dans le but de créer une force islamique supplétive au service de l'axe globaliste.

Une invitation à diffuser cette vidéo d'autant plus massivement que la boursouflure islamique Bechikh, par la naïveté et l'inefficacité d'un certain nombre de personnes influençables, a pu pénétrer les milieux nationalistes et chrétiens français sans qu'aucune résistance ne se manifeste.








"Pour ma part, je récuse absolument le comportement puéril qui consiste à dire "détruisons l'UE".

Tout d'abord parce qu'on ne revient jamais en arrière et que l'intégration continentale est achevée depuis longtemps à bien des niveaux, seul le volet politique traîne en raison du refus des technocraties stato-nationales de céder sur des prérogatives qui, par ailleurs, ne servent à rien. D'ailleurs, même le FN ne veut pas quitter l'UE.

Ensuite, parce que les réactionnaires sont historiquement des perdants du fait même du déni de réalité sur lequel ils basent leur vision. De la même façon que l'Ancien Régime n'a jamais été restauré, on ne retournera pas à la situation mondiale des années 50. Ce sont des enfantillages.

S'il ne s'agissait que de discussions au café du commerce, ce serait très bien. Mais l'autisme souverainiste aboutit de facto à renforcer la position anglo-américaine qui depuis un siècle tente de contenir l'unification continentale de l'Europe et sa jonction avec la Russie.

Ce que fera la France cependant n'a aucun intérêt. C'est ce que fera l'Allemagne vis à vis de la Russie qui importe. Quoiqu'il arrive, l'Allemagne contrôle l'Europe et je m'en félicite. Seule cette nation a le niveau pour une telle entreprise. Il suffit de voir le niveau de médiocrité affligeant des Français qui gèrent la crise grecque de la même façon qu'ils gèrent leur économie : du populisme de gauche sur fond de laxisme et de calculs de boutique politique.

Une fois la Grèce sortie de l'Euro, l'Allemagne sera solidement établie sur l'Europe du Nord, du Centre et de l'Est. Ce seront des pays comme l'Italie et l'Espagne qui feront tout pour rester sous la protection de Berlin, et non l'inverse. La France elle, compte tenu de son effondrement économique qui s'accélère - en raison même de la dégénérescence de ses élites - ne pèsera plus grand chose dans la marche du continent. Soit elle reste associée à l'Allemagne pour exister un peu, soit elle s'en dissocie pour rejoindre l'Espagne et le Portugal dans le déclassement.

Sans évoquer le cas de l'immigration, je suis convaincu que le FN va précipiter cet effondrement français en vendant l'illusion que j'ai dite. Mais c'est un mal pour un bien : la démagogie est toujours violemment sanctionnée dans la réalité. Le FN socialiste fera une politique encore plus marxisante que le PS de Hollande, ce qui achèvera l'économie française.

Cette clarification est sûrement bienvenue, au moins l'axe Berlin-Moscou pourrait agir franchement, sans plus se soucier de pays qui n'ont pas le niveau pour rejoindre l'Europe Puissance."

*   *   *

Histoire de rigoler… avec sa série "TrollingMarx", Boris Le Lay a décidé de troller les gauchiasses,
Le premier numéro de TrollingMarx : Le journal de gauche "Le Monde" ne veut pas accueillir de migrants !





Facebook : Boris Le Lay

LiveInternet.ru - mot clé : Boris Le Lay

BREIZATAO - Éditorial de Boris Le Lay (11 janvier 2014)  : La censure est rétablie en France


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire