Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 20 juin 2015

Intervention d'Omran al-Khatib en soutien aux Chrétiens d'Orient, ce 20 juin 2015 à Paris





"Civitas", en collaboration avec les associations "Le Rassemblement pour la Syrie en France" et "L’Union des Patriotes Syriens en France", ont organisé ce samedi 20 juin une manifestation contre les politiques de "François Hollande, du gouvernement français et du régime d’al-Saoud", qui tous soutiennent activement les réseaux terroristes armés en Syrie, en Irak, en Égypte et dans tout le Moyen-Orient.
Les participants à cette manifestation, de très nombreux Français et des membres de la communauté syrienne en France et en Belgique, ont imputé au régime d’al-Saoud et au gouvernement de Hollande la responsabilité des massacres commis à l’encontre des peuples du Moyen-Orient.
Des drapeaux français et syriens associés ont été brandis en même temps que des photos du président Bachar al-Assad… alors qu'étaient scandés des slogans en soutien de la Syrie face aux terroristes takfiri.
Dans son allocution, le chef de l’Association ”Civitas”, Alain Escada, a affirmé que les crimes et les massacres perpétrés par les réseaux terroristes en Syrie et dans d’autres pays dans la région, sont le fruit des politiques de l’axe s’étendant de Washington à Tel-Aviv, via l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït, le Bahreïn et la Turquie…
De son côté, Omran al-Khatib, chef de l’association ”Rassemblement pour la Syrie en France”, a déclaré à SANA que cette manifestation a pour objectif d’inciter les peuples et les gouvernements du Monde à s’opposer fermement à la criminalité du régime d’Al Saoud.
Omran al-Khatib a, en outre, plaidé pour la levée du blocus scélérat imposé par les pays européens au peuple syrien.

Source : Agence Arabe Syrienne d'Informations / Sana


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire