Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mardi 14 avril 2015

Le journal de la Radio Télévision Syrienne du lundu 13 avril 2015





Soutien international à Bachar el-Assad

Jaafari : La 2ème rencontre consultative de Moscou est parvenue pour la 1ère fois à un document unifié

Bachar Jaafari, chef de la délégation du gouvernement de la République Arabe Syrienne participant à la 2ème rencontre consultative inter-syrienne à Moscou, a affirmé que la délégation du gouvernement et celles des opposants étaient parvenues, pour la première fois, à un document unifié.

Dans une interview accordée à la TV syrienne, Jaafari a dit : “Nous sommes parvenus à des dénominateurs communs sur le 1er article intitulé “l’évaluation de la situation actuelle en Syrie”, qui est l’un des cinq points présentés par le coordinateur russe, Vitaly Naumkin, tandis que les autres points n’étaient pas discutés en raison de manque de temps”.

Par ailleurs, Jaafari a exprimé le souci du gouvernement de faire réussir la rencontre de Moscou, disant : “Nous étions très soucieux de faire réussir la rencontre de Moscou pour mettre fin à la souffrance du peuple syrien et réaliser ses aspirations, surtout que les défis géopolitiques qui nous entourent s’aggravent”, a assuré Jaafari.

Et Jaafari de poursuivre : ” L’accomplissement le plus important de cette rencontre est la réunion des Syriens pour mener un dialogue inter-syrien, échanger les points de vue et les opinions et se consulter sans aucune intervention étrangère”.

Jaafari a indiqué qu’il est important de prendre en considération l’absence de la « coalition » présentée lors de la conférence de Genève II comme représentant du peuple syrien, alors que des opposants étaient présents qui, selon le ministre russe des Affaires étrangères, représentent 60% de l’opposition syrienne.

En outre, Jaafari a souligné le grand effort déployé par la partie russe pour l’élaboration de l’ordre du jour d’entente de la rencontre.

“Le coordinateur russe de la deuxième rencontre préliminaire consultative inter-syrienne, Vitali Naumkin, œuvrait toujours pour rapprocher les points de vue”, a indiqué Jaafari qui a qualifié d’ « utile » l’invitation de certaines personnalités opposantes qui ne croient pas en la solution politique de la crise.

Dans le même contexte, Jaafari a souligné la poursuite de la coordination entre les deux gouvernements syrien et russe, jetant la lumière sur l’échange des idées, en tant qu’amis, entre les deux côtés.

“Nous continuerons à discuter d’autres points à chaque fois que nous terminerons les points communs sur un article pour parvenir enfin à une feuille de route détaillée”, a-t-il assuré.

Et le chef de la délégation du gouvernement syrien de conclure : « L’action politique aboutit à des solutions qui doivent être étudiées et attirer la catégorie la plus large des citoyens ayant confiance en leur gouvernement et en leur État qui œuvrent dans l’intérêt général des citoyens ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire