Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 1 mars 2015

Bernard Antony, à propos de la Syrie et d'un trio maléfique, dans "Les 4 Vérités"





Sarkozy : sur la Syrie, un comportement pitoyable,
ne serait-il qu’une marionnette ?



"Ce maléfique trio…"

En insultant les députés français qui sont allés à Damas, Nicolas Sarkozy, une fois encore, ne fait que se discréditer pitoyablement.
Je ne condamne pas pour ma part la démarche de ces élus alors que je ne suis vraiment pas suspect de complaisance pour le régime syrien des Assad, père et fils !
Multipliant les séjours auprès de mes amis libanais chrétiens pendant mes 15 années au Parlement Européen et encore après, je n’ai cessé de dénoncer jusqu’en 2000 l’occupation syrienne et son régime de terreur sous Hafez el Assad. Hélas, Bachar ayant succédé à son père, après l’heureuse évacuation militaire du Liban et un début de libéralisation de la société syrienne, le régime se referma avec un retour en force des services secrets. Et la vie politique libanaise continua à être ponctuée comme par le passé par les assassinats des hommes politiques et journalistes qui déplaisaient à Damas.
Cependant, Nicolas Sarkozy recevait sans nécessité, à Paris, et avec d’inutiles honneurs, Bachar el Assad et Khadafi.
Avec Alain Juppé et sous l’aberrante influence de l’irresponsable Bernard-Henri Lévy, aussi piètre philosophe que fabuleux vantard, il a éliminé le dictateur libyen assagi pour laisser place impardonnablement à infiniment pire. Et ce maléfique trio veut faire de même avec Bachar el Assad ! Or ce dernier, c’est la réalité, est aujourd’hui le rempart le plus nécessaire contre l’immense abomination de l’État islamique qui rappelle notamment celle du maoïsme (qui fut si cher à BHL, qui ne s’est jamais repenti).
La vérité aujourd’hui, c’est que l’État islamique a bénéficié de la complicité des principaux États de l’islam du Moyen-Orient, en premier de l’Arabie Saoudite, de la Turquie, du Qatar, et de certains émirats, et de la complaisance de bien d’autres dans le vaste monde musulman, du Soudan au Pakistan.
En Syrie, des chrétiens ont été dans plusieurs régions massacrés par l’État islamique. Et voilà, nouvelle horreur, que par centaines cet État a encore enlevé des hommes, des femmes, des enfants. Sarkozy n’a à ce jour politiquement rien fait pour eux. Peut-être, espérons-le, a-t-il prélevé sur ses somptueux cachets, versés complaisamment pour de médiocres conférences par ses amis islamiques, quelques dons pour les rescapés chrétiens ou yezidis des atrocités de l’État islamique ?
Lui aussi d’ailleurs nous racontera sans doute qu’il ne faut pas amalgamer l’État islamique et… l’islam.
Le véritable islam, et c’est bien rassurant, c’est celui du bon Docteur Dalil Boubakeur et des diplomates, sunnites ou chiites, qui reçoivent si bien dans leurs ambassades à Paris, une main sur le cœur et l’autre sur le chéquier…
Bernard Antony.
www.bernard-antony.com

"Les 4 Vérités" - Sarkozy : sur la Syrie, un comportement pitoyable, ne serait-il qu’une marionnette ?

"Les 4 Vérités' - Jacques Myard, de retour de Damas

Départs en Syrie ?… Heureuses et nombreuses initiatives de soutien au peuple syrien…
  
Dominique Jamet : Hollande, Fabius, BHL… jusqu’où iront-ils dans leur imbécilité criminelle ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire