Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 19 janvier 2015

Sylvie Collet présente ses "réinfos" bimensuelles du 19 janvier…




Au sommaire de ce numéro de "Réinfo" du 19 janvier :

• Une semaine après les attentats, le système répressif se met en place : Mais pas contre les auteurs potentiels d’attentats, mais contre ceux qui en dénoncent les causes ! En France, on défile pour la liberté d’expression, mais surtout on l’encadre…

Flanby : une gigantesque opération de mystification des masses

• Bruno Mégret, ancien député européen et président du MNR nous livre ses impressions sur, je cite, « la plus grande opération d’endoctrinement des masses » jamais conduite en France : une parole rare, trop rare et d’autant plus remarquable.
• Face à la vague de sympathie à l’égard des terroristes qui submerge les collèges et lycées de France, Najat Vallaud-Belkacem a la solution : de la laïcité, plus de laïcité, encore de la laïcité. Qu’on se dise dans les chaumière, l’éducation nationale sera une fabrique de crétins, oui, mais de crétins laïcs !
Immigration-colonisation : En Allemagne, les manifestations de PEGIDA, die Patriotische Europäer Gegen die Islamisierung des Abendlandes, prennent de l’ampleur à chaque édition. Les autorités civiles et religieuses ont beau éteindre l’éclairage public… rien n’arrête le mouvement qui s’exporte en France et en Espagne.


Viktor Orban participait à la manifestation obligatoire de dimanche dernier, mais il n’était pas à l’unisson avec le « vivre-ensemble » de rigueur. Tout au contraire, il demande à l’Europe de fermer ses frontières à l’immigration parce que, je cite, « elle ne fait qu'apporter des troubles et des menaces aux peuples européens ». Voilà qui n’est pas politiquement correct…
Russie… On nous l’annonçait mourante, agonisante avec un rouble qui ne valait plus rien, isolée sur la scène internationale… Dîtes-vous bien que si on ne vous en parle plus dans les médias dominants, c’est que le scénario originel a du plomb dans l’aile et que la réalité est toute autre…





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire