Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 11 janvier 2015

Par la grâce d'Al-Qaïda au Yémen, Flanby trône enfin en "Président de la République"…





Voilà l'ouvrage essentiel pour décrypter ce que nous avons subi ces derniers jours : Gustave Le Bon : clés et enjeux de la psychologie des foules… C'est vrai d'abord en France… Mais les images ont été également diffusées pratiquement en continu par la BBC, par CNN… pour attaquer l'ensemble de la planète Terre… Pas un pays, sauf peut-être la Corée du Nord, qui n'ait été épargné… Un ouvrage  aujourd'hui bien plus utile et bien plus d'actualité que la Soumission de Houellebecq - en retard d'une capitulation qui oublie que la "soumission" est déjà inscrite dans un passé ancien avec la capitulation de DeGaulle au pied du FLN, précurseur du terrorrisme islamiste et djihadiste - ou que tous les Zemmour causeurs, brûlots alimentaires ne visant qu'un marché d'autosatisfaction simplette de convaincus…



Mardi 11 septembre 2001, 16h30.
En quelques minutes la planète entière, via CNN et les dépêches des agences de presse reprises en boucle par radios et télévisions connait le nom de Ben Laden qui « au vu des premiers indices» semble être l’instigateur de l’attentat du World Trade Center.

Dimanche 14 Mai 2011, 13h.
Aux actualités de la mi journée les télévisions du monde entier diffusent l’image du directeur du FMI, accusé de viol, menotté entre deux policiers. Plus personne désormais n’ignorera ni son nom, ni son visage.

Deux immenses tours en flammes, un « grand» de ce monde menotté… Deux images choc qui, diffusées dans le monde entier, se comprennent sans mots. Les conséquences, quelles qu’elles soient (décisions des dirigeants nationaux et internationaux, guerres, révoltes etc.), seront reçues par des individus à travers le prisme initial de cette image. Tel est le phénomène que Gustave Le Bon, médecin français passionné de science sociale, décrit dès les premières pages du petit livre choc qu’il publie en 1895, Psychologie des foules : «L’orientation des sentiments et des pensées dans un même sens, premiers traits de la foule en voie de s’organiser, n’implique pas toujours la présence simultanée de plusieurs individus sur un seul point. Des milliers d’individus séparés peuvent à un moment donné, sous l’influence de certaines émotions violentes, un grand événement national par exemple, acquérir les caractères d’une foule psychologique…» L’analyse lébonienne originelle continue de constituer un excellent préliminaire à la compréhension de la psychologie politique contemporaine, car la pensée simple et claire de Gustave Le Bon reste, comme le découvrira le lecteur, d’une éblouissante actualité. [extrait de la 4ème page de couverture de l'ouvrage, un nouvel épisode vient de nous être infligé sans que cela soit déjà fini…]






*   *   *


Même un trou du cul ça peut être chef !
Dimanche 11 janvier : le trou du cul s'assied enfin sur un  trône introuvable… porté par une populace empuantée à en être anesthésiée…
La merde c'est pour la France… mais il paraît que sa porte bonheur !


Il aura fallu près de trois ans avant que Flanby puisse enfin jouer au "Président de la République" et accéder au trône… Ce sont des évènements sanglants perpétrés à Paris même sous le sceau d'Al-Qaïda au Yémen qui lui auront donné l'occasion de se mettre ainsi en scène… Coïncidence, cette mise en scène avait été tapageusement annoncée dès le tout début de l'année par les services de l'Élysée… Étrange synchronisation… Curieux, comme la chance sourit enfin à ce "président" en mal de légitimité…


Al Qaïda à l'origine financée et armée par les USA pour combattre les soviétiques en Afghanistan




Ainsi cette investiture officielle inespérée se fera ce dimanche 11 janvier en grand tapage, dans la rue et la foule comme il sied à un authentique président de gauche… Non content d'être entouré de son bon peuple enfin retrouvé et "uni", pour mieux se persuader de sa légitimité le "président" a balancé des invitations un peu partout à travers le monde… Ont déjà répondu à cette pathétique sollicitation Mariano Rajoy - en premier -, David Cameron, Matteo Renzi, David Tusk (moins connu, mais on s'en moque), Jean-Claude Juncker, mais aussi Angela Merkel, la malicieuse - se souvenant comment en 2012 Flanby lui rendant visite s'était pris les pieds dans le tapis, aurait-elle encore envie de se payer une tranche de rigolade ? -, Petro Porochenko, lui aussi en mal de légitimité en son Ukraine… On ne sait toujours pas si Abou Bakr al-Baghdadi al-Husseini al-Qurashi a reçu une invitation de son obligé… L'histoire ne dit pas non plus si le président de la Sainte Grande et Éternelle Russie Vladimir Poutine a été convié à la farce… Ramzan Akhmadovitch Kadyrov, le président de Tchétchénie, pourtant fort d'une incontestable expérience face à l'islamisme quant à lui on n'aurait pas même pensé à le solliciter…


SAVOIE, CHARLIE HEBDO, GENDARMERIE, FRANCOIS HOLLANDE, MANUEL VALLS, SIONISME, ISRAËL, MOSSAD, TSAHAL, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER






1 commentaire:

  1. Michel Houellebecq et sa "Soumission" est en effet en retard d'une capitulation… Il oublie, et il serait bon de lui rappeler que la "soumission" est déjà inscrite dans un passé ancien avec la capitulation de DeGaulle au pied du FLN, précurseur du terrorisme islamiste et djihadiste… Plutôt que de se plonger dans la lecture de brûlots alimentaires, de Houellebecq ou de Zemmour causeurs, ne visant qu'un marché d'autosatisfaction simplette de convaincus, il serait aujourd'hui plus profitable à qui veut comprendre et se prémunir de la magistrale opération subversive à laquelle nous confronte Flanby et sa clique de lire ou relire Gustave Le Bon et ses analyses de la psychologie des foules… C'est évidemment moins folichon que Houellebecq ou Zemmour mais tellement plus profitable à quiconque souhaite faire face autant aux islamistes qu'aux socialauds…

    RépondreSupprimer