Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 28 septembre 2014

Pilote de chasse mais, laxisme de notre École, inapte à une écriture en un français correct !


Un pilote de chasse français en Irak activement recherché par les services secrets militaires

Chacun aura rectifié : c'est de toute évidence "Hollande des missions !" qu'il convient de lire…
Plusieurs de ses collègues, qui n’ont pas souhaité être identifiés, tentent d’expliquer le message par une mauvaise orthographe du mot. Il apparaitrait que le pilote voulait écrire « des missions », pour demander à François Hollande de planifier d’autres opérations de bombardement contre les islamistes mais qu’une regrettable erreur, due à un enseignement scolaire laxiste, lui aurait fait écrire « démission » comme s’il demandait le départ du président. Nul doute que la méprise devrait être prochainement expliquée.

Un pilote de chasse français qui participe actuellement aux bombardement des positions du pseudo-État islamique serait activement recherché par les services secrets dans le but d’être présenté devant le Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, afin de répondre à des interrogations suite à la publication sur une page Facebook d’une photo, prise en vol durant une mission et sur laquelle, par confusions grammaticales, il semblerait demander la démission de Flanby.

Le Ministre de la Défense serait entré dans une colère rouge-socialiste quand ses services lui ont montré une photo d’un pilote français exhibant un panneau qui semblerait demander la démission du président en des termes trop directs. Le pilote-photographe, dont on ne sait pas grand chose hors ses lacunes grammaticales, se serait pris en photo alors qu’il était en mission de bombardement au-dessus du nord de l’Irak, sans doute au retour de mission. S’est-il filmé ? Une vidéo reste toutefois introuvable. Le commandement de la base à Dubaï, où sont stationnés les appareils de combat, n’a répondu à aucune des sollicitations des journalistes et nie même que cet incident ait eu lieu. Un Falcon 7X du Cotam, les liaisons militaires, serait arrivé tôt dans la matinée sur la base aérienne afin de remettre d'urgence un Bescherelle au pilote confus de la méprise…


Pétition : HOLLANDE DÉGAGE !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire