Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 14 septembre 2014

Flanby, marionnette manipulée par les ficelles russophobes des USA pour détruire l'Europe


« Pour nous, ce ne sera pas une tragédie [ce contrat était] avantageux en premier lieu pour les Français. »
Iouri Borissov, vice-ministre de la Défense
« Le refus de la France de livrer les Mistral à la Russie créera plus de problèmes chez eux que chez nous. »
Oleg Botchkarev, directeur adjoint de la Commission militaire et industrielle auprès du Gouvernement
« La Russie n’avait pas réellement besoin de ces navires…
Cette commande passée à la France était avant tout un geste politique visant à consolider les relations franco-russes. »
Sergueï Karaganov, conseiller auprès de l’Administration présidentielle pour la politique étrangère



Guillaume Faye : Flanby, "ce pauvre garçon tombe toujours plus bas"…

- Les enjeux économiques et géopolitiques du conflit contre la Russie dans le contexte de la guerre ukrainienne ;
- Une erreur géopolitique majeure dans l’histoire de France ;
- L’affaire des frégates Mistral.


Le Courrier de Russie - Mistral : une histoire de confiance


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire