Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 16 août 2014

Philippe de Villiers rencontre Vladimir Poutine : un acte exemplaire pour l'avenir de l'Europe




Philippe de Villiers, qui se plaît à manifester toute son estime pour l'homme Vladimir Poutine, a rencontré le président de la Grande et Sainte Russie à Yalta en Crimée… L'entretien a porté sur le projet de deux parcs "Puy du Fou" en Russie… Ainsi le parc de loisirs vendéen du Puy du Fou, dont les spectacles historiques ont acquis une renommée internationale, va désormais connaître sa réplique en Russie avec l'ouverture de deux parcs.



Rencontre entre le président Vladimir Poutine et Philippe de Villiers à Yalta…
"pour un monde enraciné contre un monde globalisé"


L'annonce de l'accord prévoyant la création de deux versions inspirées du parc du Puy du Fou, l'une à Moscou et l'autre en Crimée, est intervenue au lendemain d'une rencontre à Yalta, en Crimée, entre Philippe de Villiers et le président russe Vladimir Poutine.

Reçu pendant près d'une heure par Vladimir Poutine dans le bureau du Tsar Nicolas II, au palais d'été des Tsars, le créateur de la « Cinéscénie » du Puy du Fou - une fresque brossant sept siècles d'histoire d'une famille vendéenne - a tenu des propos qui ne peuvent que réconforter les Européens honnêtes face à la servilité de leurs prétendus dirigeants à l'égard des États Unis. Après cet entretien, Philippe de Villiers a clairement déclaré combien il était impressionné par la hauteur de vue et le charisme du président Poutine.

« Beaucoup d'Européens veulent sortir de l'engrenage des sanctions, à commencer par les agriculteurs. Les Européens veulent la paix, ils ont de l'admiration pour le chef d'État que vous êtes », a confié Philippe de Villiers à Vladimir Poutine.

« Les sanctions sont des actes de guerre. Les coopérations sont des actes de paix. Nous sommes venus poser un acte de paix. Cette œuvre commune franco-russe s'inscrit dans la longue tradition de l'amitié franco-russe », a également déclaré Philippe de Villiers, estimant aussi que « l'avenir de l'Europe ne s'écrit pas sur le continent américain. Il s'écrit sur le continent européen. Il n'y a pas d'avenir de l'Europe sans la Russie ».

Le président Vladimir Poutine a souligné « qu'il regardait avec le plus grand intérêt le projet du Puy du Fou d'un parc historique sur l'histoire de la Russie ».

Attendons les propos de haine imbécile que réservent Flanby et ses sbires à cet acte européen de courage…


Philippe de Villiers : "Les politiciens [occidentaux] sont des serpillières"



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire