Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 5 juillet 2014

Le jour où l'Algérie française sombra dans le délire… la grande catastrophe…


Le seul procès que la France attend c'est celui de l'infâme criminel compulsif DeGaulle…
Pour l'Histoire… Pour la Grandeur de la France…

Vu sur le Chemin de Mémoire des Parachutistes :

 L'Algérie française a connu sa Nakba (النكبة) le jour où elle s'est donnée à C2G… traître, agent du capitalisme mondial américain…

Quel tristesse de revoir ça... Européens et Maghrébins, tous unis derrière des drapeaux français. N'est-ce pas là un magnifique témoignage de ce peuple d'Algérie dans sa volonté de rester français ?... Comment peut-on oser trahir tant de ferveur ?

Pour toutes ces trahisons... Je haïrai toute ma vie, ce DeGaulle du Malheur ! Il aura fait du mal à l'Algérie et à la France et surtout, ne venez pas me dire qu'il fut l'homme de la Libération... Nommé général par Philippe Pétain (un ami de la famille DeGaulle ) il se réfugia en Grande Bretagne dès l'invasion de la France. Churchill, (véritable héros anglais ) ayant besoin d'un général français de service, lui confia alors le tablier de représentation de la "France libre". À propos, qu'a-t-il fait lors du massacre de la flotte française de Mers el-Kébir par les Anglais (2000 marins tués ), était il complice ?... Les Alliés avaient si peu confiance en lui qu'il lui cachèrent même la date de débarquement en Normandie... DeGaulle héros de la Libération ? Foutaise ! Une autre anecdote concernant l'homme du 18-Juin : savez-vous qu'en 14/18 ce "héros" fit hisser un drapeau blanc pour se rendre aux Allemands sans combattre et ce, à la stupéfaction de ses soldats qui voulaient en découdre et que, le jour de Noël 1916, dans le camp de prisonnier où il était détenu, au cours d'une cérémonie les Allemands avaient décidé de remettre leur sabre à tous les officiers français qui s'étaient battu avec bravoure, à l’exception de DeGaulle, qui en fut furieux. Mais voilà, ça nous prenait d'avoir un héros national, alors on a inventé celui du 18-Juin "DeGaulle". [Guy61 et Jacky Alaux]









































Chemin de Mémoire des Parachutistes : Visite de C2G en Algérie en juin 1958 à la Une de Jours de France

Dr Jean-Claude Perez : "De Gaulle, l'accélérateur majeur de la décadence occidentale"



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire