Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 10 mai 2014

Président Valéry Giscard d’Estaing : "Le 8 mai ne devrait pas être chômé"

« Ce n'est pas seulement une journée fériée, c'est une journée chômée, où la France ne travaille pas. »
« La France qui n'a pas de croissance, qui est un pays affaibli économiquement, va avoir trois jours au mois de mai où elle ne travaillera pas, en dehors des jours de congé normaux. »

Président Valéry Giscard d’Estaing



Gamins à l’école buissonnière… Retraités aux manifs, brisant leur désœuvrement… Salariés du syndicalisme au turbin… : images vraies d’une France déboussolée, ballottée entre les injonctions commémoratives d’un calendrier et l'écho des élucubrations d'une Martine Aubry. Travailler plus ? Travailler moins ?  RTT et assistanat, dignité et réalisme…





Travailler, c'est trop dur, et voler, c'est pas beau.
D'mander la charité, c'est quéqu' chose j'peux pas faire.
Chaque jour que moi j' vis, on m' demande de quoi j'vis.
J' dis que j' vis sur l'amour, et j'espère de viv' vieux !

Le rêve d'Hitler : "Le rêve d'Hitler était de transformer Paris et la France en désert industriel et en lieu de plaisir… Allons-nous réaliser son rêve ? Par aveuglement, par rodomontades, par désir de fainéantise et parce qu'une partie de la population continue à baigner dans un marxisme qui date d'un autre siècle. Pendant que les autres pays travaillent et rattrapent la crise…" … Paris et la France, pour le plaisir l’industrie évacuée… Bientôt plus une utopie… Alors le tourisme ? Et les trains, les avions, partiront-ils ? l'essence à la pompe ? la rue accessible ? les poubelles enlevées ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire