Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 5 mars 2014

Newsletter du Printemps Français n°40 du 5 mars 2014

Newsletter du Printemps Français.
Ce message ne s'affiche pas correctement ? Affichez le dans votre navigateur.
Newsletter n°40 - 5 mars 2014
Printemps Français

L’article de la semaine
Santé au travail ou géopolitique des énergies fossiles ? C’est le même sujet, celui des individus face aux puissances de l’argent.








L'action de la semaine

« Représentation... annulée ! »

A Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), le Pocket Théâtre se préparait à jouer le spectacle « La princesse qui n’aimait pas les princes » pour une cinquantaine d’enfants du centre de loisirs du Perreux-sur-Marne mais la représentation est annulée!
Notre mobilisation n'est pas vaine : Ne lâchons rien!
Lire la suite

Éditorial

Résistances
Le mot est devenu extrêmement couru. On résiste à tout. Montebourg a lancé son plan de résistance économique (il était temps et ça marche super bien). Les créateurs résistent (et ce sera hyper-courageux de les suivre). Les intermittents résistent (et c’est bien normal). Les Ukrainiens résistent (sauf aux manœuvres des USA, mais on peut pas être vigilant sur tous les fronts, hein). Et d’autres Ukrainiens résistent (et ça devient compliqué). D’ailleurs, Hollandouille ne donne plus de leçons sur le bon usage du mot, il a laissé tomber “l’inversion de la courbe de fréquence du mot résistance chez les partenaires sociaux”.
C’est bien simple, on a lancé la mode, ça ne s’arrête plus. C’est le propre des modes, on les lance et ça fait des petits : les Femen font des émules, mais ça inquiète les « citoyens engagés » (citoyen engagé, c’est un peu comme les statuts sexuels facebook, c’est une catégorie sociale nouvelle, comme “indigné sans souche” ou “laïque énervé”), Bartolone explique qu’il y a des valeurs au-dessus des lois mais après les cathos discutaillent (et ça inquiète Rossignol), on réclame de la liberté d’expression et les Césars votent n’importe comment au lieu de plébisciter Kéchiche.
La bonne nouvelle, c’est qu’on va pouvoir résister tranquillement au libéralisme, n’en doutons pas (au fait, ça date mais c’est toujours bon). C’est contagieux : Onfray se rend compte que les féministes marchent un peu sur la tête, Bové redevient un écologiste conséquent en vomissant PMA et GPA. Mais ça ne sera pas sans danger. Les résistants sont ceux qui s’opposent d’abord dans les urnes, puis par tous les moyens légaux, en fin en rentrant véritablement en résistance. Le pouvoir a appris à se méfier d’eux. Le Président Valls passe son temps à dire que la république est en danger juste pour nous faire taire. D’autres ont résisté dès le début et ont payé un lourd tribu – y compris celui d’être déconsidéré, mais c’est un faible prix à payer pour faire triompher le bien commun.

On ne lâche rien!

Printemps Français
 

La question de la semaine

« Et pour les municipales, vous conseillez quoi ? »

C’est une bonne question. Nous avons la réponse : ne vous contentez pas de voter. Si vous votez, expliquez votre point de vue en envoyant des lettres aux journaux, en publiant vos questions sur les sites des candidats (ou leur page facebook) ou en commentaire aux articles des médias de masse, en écrivant une lettre ouverte que vous irez placarder sur les affiches. Mieux : montez une association, un collectif, sur un sujet qui vous est cher (au hasard, la famille, l’éducation, la bioéthique, les subventions culturelles, le maintien de l’emploi local, la défense de l’économie solidaire, les mérites de la transparence digitale : vous avez dix mois de lettres du Printemps Français pour choisir vos sujets) et sollicitez les candidats pour qu’ils vous reçoivent. En ce moment, ils cherchent les voix : offrez-leur de vous convaincre, et racontez vos entretiens.

Le conseil de la semaine

« Lisez »

Lisez des ouvrages pour enfants et faites-en une critique intelligente (vous pouvez aussi lire des ouvrages intelligents et en faire une critique stupide, mais c’est moins intéressant). Ou alors lisez des livres roboratifs sur les bienfaits du système et allez voter en faisant attention
© 2014 Printemps Français.





Présence de Bernard Cazeneuve pour un "Grand Oral" à Science Po' Bordeaux…
Le Printemps Français est venu réveiller la salle !

Bordeaux, turbulences à Science Po : Cazeneuve, ministre du Budget secoué par l'AF !

Bernard Cazeneuve, ministre chargé du Budget dans la tourmente, digne successeur de Cahuzac, était à Science Po le 20 février !

L'Action Française Bordeaux n'a pas hésité à lui rendre une petite visite de courtoisie ! En déjouant le dispositif policier pourtant sur les dents, une vingtaine de camelots s'est répartie dans l'amphi Montesquieu (sic) et a interpellé le ministre !

Bernard Cazeneuve dira après notre petite Thalamade qu'avec nous "le dialogue n'est pas possible" ! Cruelle hypocrisie, un brin d'humour peut-être chez les socialistes ! Mais l'heure n'est plus à la discussion messieurs ! À bon entendeur et à la prochaine !…

L'AFE Bordeaux !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire