Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 8 février 2014

À Delhi il ne fait pas bon d'être de type tibéto-birman… Nido Taniam lynché à mort…


New Delhi, Nido Taniam, 19 ans,  lynché à mort parce que de type tibéto-birman

À Delhi, le lynchage d'un jeune garçon de l'Arunachal Pradesh, Nido Taniam, soulève depuis fin janvier le tollé chez les Indiens himalayens du nord-est. Depuis la communauté du Nord multiplie les protestations, face à l'échoppe du marché où Nido a été battu à mort jusqu'à la rue Jantar-Mantar, cette enclave de New-Delhi où affluent les protestataires de toute l'Inde. La bagarre avait éclaté suite aux remarques essuyées par le jeune homme sur son profil physique de type tibéto-birman. Des manifestations qui s'organisent autour du portrait du jeune étudiant, un visage adolescent barré d'immenses lunettes… « Nido est mort en martyr, car il était différent… L'Inde a joué son rôle dans l'histoire de l'anticolonialisme et de l'antiracisme aux Nations unies. Mais nous n'avons pas su voir le racisme chez nous » clame Anuradha Chinoy, professeur à  l'université Jawaharlal-Nehru…






L'Humanité : L’Inde meurtrie par le racisme


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire