Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 12 décembre 2013

Flanby excité comme une puce dans une porcherie hallal…

L'Afrique a tout pour être prospère. Tout, sauf une vie politique digne de ce nom : la corruption, la démagogie, les guerres civiles pourrissent tout. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il me semble évident qu’à brève échéance, la démagogie et l’incompétence de « nos » dirigeants politiques vont entraîner pour nous le même chaos qu’en Afrique. À moins de nous débarrasser rapidement de ces politiciens et de reprendre en main notre destin commun.

Absurde. Incohérent. Grotesque. Ridicule. Des inepties à Flanby on a pu se contenter d’en rire. Mais quand cela devient criminel, fini la rigolade. Après le Mali pour une opération sans vision politique, voilà que Flanby va-t-en-guerre dépêche les soldats de France en Centrafrique. 1600 soldats dans un pays où se déchaîne une guerrilla généralisée, tant dans les villes que les campagnes. Mission : désarmer les guerrilleros… des guerrilleros déterminés. Il n’est pas nécessaire d’être un fin stratège, pour comprendre toute l’absurdité d’une telle mission. Mission impossible. Mission suicidaire.


Nicolas Vokaer (23 ans) et Antoine Le Quinio (22 ans), parachutistes français sacrifiés à Bangui

Le drame ne s’est pas fait attendre. Dès les premières heures d’une mission inacceptable  deux jeunes parachutistes français, Nicolas Vokaer (23 ans) et Antoine Le Quinio (22 ans), ont été exécutés. Assassinés. Il n’y a pas d’autres termes pour parler de cette mort injuste, absurde. Le commanditaire ? Celui-là seul qui a décidé d’une telle opération.

Pour quels motifs inavoués ? Aller faire le beau en Afrique pour espérer se faire valoir auprès de Français qui dans une quasi unanimité à présent le rejettent… Conforter cette propagande anti-catholique qui reste le fond de la communication d’un gouvernement reniant toutes les valeurs ancestrales d’une Nation. Ces images tournant en boucle sur les chaînes de télévision françaises et montrant des chrétiens se faisant justice contre le terrorisme musulman ne sont certainement pas innocentes.

Flanby, "chef" des Armées

On le sait, et cela a été affirmé par son géniteur sur le coup d’État oublié de 1958, la Ve République a été fondée et ne survit que parce que les Français sont des "veaux". On proteste, on braille puis tout s’arrête quand vient l’été et le temps des vacances. On l’a vécu en cette année 2013. Cela reviendra en 2014. Mais l’Armée ? L’Armée toujours davantage privée de moyens. L’Armée anémiée. Comment cette Armée pourra-t-elle longtemps encore accepter les inepties de celui qui par un vote populaire étique prétend encore en être le "chef" ?



1 commentaire:

  1. je pense aussi que plus qu'un sursaut citoyen, c'est la honte d'être considérée comme la roue de secours du pouvoir qui pourrait la faire bouger

    RépondreSupprimer