Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 10 novembre 2013

Plus d'un million de Français exilés d'Afrique du Nord… Leur souvenir s'inscrit en Métropole !


Ce 9 novembre 2013, cérémonie du souvenir à Quint Fonsegrives autour de la stèle dédiée aux Combattants d'Afrique du Nord

La trahison de DeGaulle et son pouvoir criminel, relayant la volonté d’abandon déjà affirmée par Gaston Deferre et les socialistes, ont conduit plus d’un million, certainement bien plus, de Français d'Afrique du Nord, Européens et Musulmans, à l’exil en Métropole… Sans oublier ceux venus d’Indochine, d’Afrique noire et de Madagascar… Aujourd’hui ceux-là et leurs enfants et petits-enfants représentent une population de plusieurs millions de Français… Des Français qui se souviennent des spoliations et du sang versé… Sang versé pour défendre la Patrie, notamment lors des deux Grandes Guerre, mais aussi sang versé lorsque le pouvoir central les a abandonnés… et pire, combattus…

Ceux-là aujourd’hui se souviennent… Venant d'initiatives les plus diverses, à présent partout en France métropolitaine s’érigent des stèles à la mémoire de ceux d’Afrique du Nord venus défendre sur son sol la mère patrie envahie… à la mémoire de ceux qui sont tombés face au pouvoir central pour défendre la France sur leur terre natale d’où l’on voulait les arracher…

Autour de l'une de ce stèles, une émouvante cérémonie du souvenir, ce samedi 9 novembre au cimetière de Quint Fonsegrives, près de Toulouse… Une gerbe a été déposée par trois personnes représentant chacun des territoires d'Afrique du Nord, Maroc, Algérie, Tunisie. Un hommage particulier a été rendu à tous nos frères d'armes, ces Harkis lâchement abandonnés, ainsi qu'à tous ceux et celles qui sont morts pour l'Algérie française, sans oublier les soldats métropolitains du contingent, ceux qui ont vaillamment combattu sourds aux appels à la trahison et à la quille des traitres gaullistes ou communistes…



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire