Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 25 novembre 2013

Bangkok ne veut plus de la famille Shinawatra…


Des dizaines, voire plusieurs centaines de milliers de manifestants se sont rassemblés ce dimanche 24 novembre à Bangkok pour une immense démonstration de force contre le gouvernement dirigé par Yingluck, la petite sœur de Thaksin Shinawatra. « Idiote, démissionne ! » était l'un des slogans le plus souvent scandé par une foule enjouée… "Sanouk" [amusons-nous !], ce parti pris de rire en toute circonstance n'abandonne jamais les Thaïlandais, même dans les heures les plus graves. Les porte-parole du mouvement anti-Shinawatra ont promis à leurs partisans que le régime Shinawatra serait renversé avant la fin du mois. Les participants sont résolus à rester sur place toute la nuit, ainsi de nombreuses manifestations sont encore prévues ce lundi déployées à travers toute l'agglomération, une douzaine de sites seront particulièrement visés, dont plusieurs ministères, les sièges de l'armée et de la police nationale, et plusieurs chaînes de télévision.

Face à une telle ampleur des manifestations le régime pourra-t-il résister ? L'ex-vice-Premier ministre du précédent gouvernement d'Abhisit Vejjajiva, Suthep Thaugsuban s'est engagé à ce que le mouvement ne cesse que lorsque le gouvernement actuel sera tombé et s’est assigné seulement trois jours pour "éradiquer le régime Thaksin".

La "Une" du Bangkok Post ce 25 novembre 2013











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire